148 Commentaires

Introduction

Chers amis,

Suite à une réorganisation complète du blog, nous vous invitons à nous rejoindre à la nouvelle adresse : https://harcelementgend.wordpress.com/

Ce blog est né il y a seulement trois semaines. 

A ce jour, plus de 13000 visiteurs se sont rendus sur ce blog et 140 messages de soutien et témoignages y ont été postés.

Un nombre important d’entre vous a également pris directement attache avec le porte parole du collectif.

Ces chiffres dépassent ce que le collectif attendait.

Une réorganisation de ce blog est à présent nécessaire afin de permettre au plus grand nombre de s’exprimer et de témoigner.

Sachez qu’il vous est possible de laisser vos commentaires durant la réalisation des travaux nécessaires à l’amélioration de ce blog.

L’adresse mail du « porte-parole » du collectif change également afin de répondre au mieux à vos attentes selon le  mode d’emploi dont vous pouvez prendre connaissance ci-dessous.

L’objectif de cette réorganisation est de permettre à tous d’exposer un cas, dans un espace dédié spécialement à chacun.

Merci de votre compréhension,

Le Collectif.  

https://harcelementgend.wordpress.com/

148 commentaires sur “Introduction

  1. De tout coeur avec vous !!!
    Que le max de gens soit au courant de ce fléau qui subsiste dans la police, la gendarmerie, l’armée … Ils essayent d’étouffer les faits, il faut les révéler aux yeux de tous comme vous le faites.

    L’UNION FAIT LA FORCE !! Yes

    • Je fait tourner la page … Je suis avec vous , il faudrais réellement que tout s’arrete mais malheuresement sa ne tombe pas que sur les autres … Sa peux tomber sur n’importe qui ! En mémoire des trois personnes importantes qui sont mortes … Courage , je suis avec vous …

      • Je suis très touchée par ton intervention Célia ,
        Laura&Alexandre, nos deux petites Etoiles, doivent être très fiers de toi !!
        Je t’embrasse de la part de toute notre famille
        Fabienne

  2. Je souhaite pleine réussite à ce collectif qui vient d’ouvrir ce blog.
    En cultivant la mémoire ce ceux qui sont partis de cette bien triste façon, je ne doute pas qu’il va faire prendre conscience aux médias, à la hiérarchie et au pouvoir que le corps de la gendarmerie est loin d’être épargné par les suicides, et que ce n’est pas en les niant ou en les cachant qu’ils pourront être jugulés.
    Avec tout mon soutien.

  3. de tous coeur solidaire
    on parle plus dans les medias des voyoux que du réel mal etre dans la police et gendarmerie
    un scandale !!!!
    a faire la politique de l autruche les autirités ne feront qu’agraver la chose
    courrage de tous coeur avec vous

  4. Je ne peux que souhaiter une grande réussite dans l’entreprise des animateurs de ce blog et du collectif.
    Je ne doute pas un instant que ce collectif parviendra a médiatiser les différents témoignages qui lui parviendront de gendarmes, de familles de gendarmes.
    Cette initiative doit, avec la haute expérience de l’avocat qui est mandaté, permettre de rompre avec la loi du silence en gendarmerie.
    Il s’agit bien de sauver des vies.
    Avec tout mon soutien,
    WAGRAM.

  5. En lisant le déroulement des faits que vous avez vécu et la souffrance subie, je mesure le courage qui vous est nécessaire pour poursuivre le combat que vous menez. Je vous souhaite de réussir votre démarche, d’obtenir enfin la reconnaissance demandée en réparation de la douleur et pour rétablir la vérité, pour apaiser vos souffrances mais aussi permettre de réformer le système au profit de ceux qui pourraient être de nouvelles victimes dans l’avenir.
    Avec toute mon affection

  6. Comment ne pas soutenir une telle initiative!
    Le silence ne permettra jamais d’éviter que d’autres vies soient brisées!
    Il faut faire bouger les choses.
    Je souhaite, pour les familles déjà éprouvées et celles qui risquent de l’être si rien ne change, une grande réussite au collectif!

  7. Belle initiative…
    Un Gendarme en retraite (du fort de Rosny-sous bois, et du CNPJ de Fontainebleau.)

  8. J’ai connu (pour ne pas dire vivre en direct) un cas de suicide mettant en cause directement la hiérarchie et en aucun cas un quelconque problème familiale. Suicide d’un jeune chef ( marié avec deux enfants en bas âge) avec son arme de service dans les locaux gendarmerie …….qui n’a surpris personne bien que prévisible ! – c’était en 1987 – Personne n’a été inquiété – Il n’a même pas servi, malheureusement, d’exemple. La Gendarmerie est comme la société, tout le monde se f… de tout, le résultat seul compte. Tous mes voeux et félicitation à ce collectif. ( un retraité)

  9. Merci à tous pour vos encouragements … çà ne fait que commencer !!
    Amitié
    Fabienne

  10. Très très bonne intitiative.
    Il faut enfin rompre avec l’hypocrisie, pour que certain personnel de la Gendarmerie Nationale de catégorie Officier, ne se croit plus au dessus de la Loi et la respecte, comme il a en charge de la faire respecter.
    Certain personnel de catégorie Officier, dont j’ai eu la malchance de côtoyer au bout de 28 ans de service, ont eu un comportement ‘mafiosi’.
    Carriériste, il est soupçonné d’avoir mis tout en oeuvre pour éviter qu’une certaine vérité ne soit révélée et que son avancement de carrière ne soit contrarié !
    Heureusement il reste la Justice !!
    Et nous devons croire en notre Justice !!!

  11. Il est tellement plus facile de faire passer les victimes en coupables! mais que les haut placés honorent leur grade…..trop facile de profiter d’un certain statut…. heureusement il y a toujours l’effet boomerang dans la vie…. que la vérité soit dite afin de permettre aux familles de faire leur deuil et aux victimes de reposer en paix!

  12. J’apporte une précision à mes propos. Je me contenterai de reprendre un extrait d’une contribution que j’ai posté sur un site hier:
    ——–
     » …. J’ai connu dans ma carrière, et je connais à nouveau aujourd’hui des « patrons » de très haute valeur, et je l’ai exprimé. Cependant, et c’est un fait, et parceque nombre de Gendarmes peuvent en témoigner, il existe aussi des « patrons », ou des chefs de tous grades, qui passent outre les principes fondamentaux de la déontologie. Ils sont il est vrai , et fort heureusement, très minoritaires, je dirais même marginaux, mais ils existent, et ce sont eux qui commettent les dégâts. Ce serait falsifier la réalité que le nier. Il n’est nullement question de pointer du doigt la hiérarchie en général, mais il est question de mettre cette minorité face à ses responsabilités, car elle est responsable de drames, et nous en avons les preuves. Je précise qu’il y a ceux qui agissent et il y a ceux qui laissent faire en toute connaissance de cause, ce qui est peut-être encore pire.

    De plus, la loi de l’omerta est une réalité. Vous savez plus que beaucoup que la Gendarmerie cherche systématiquement à étouffer les affaires lorsque la hiérarchie se trouve en situation « bancale . C’est cette loi du silence qui est insupportable aujourd’hui.

    Enfin , je suis certain qu’un grand pas en avant peut être fait dans ce domaine. Il n’est pas question de révolutionner l’institution, il n’est pas question de remettre en cause le statut militaire des gendarmes, il n’est , selon moi, pas question de créer des syndicats en Gendarmerie. Non. Il est juste et simplement question de faire cesser les pratiques de certains qui mettent d’ailleurs l’institution toute entière en décalage avec les obligations fondamentales imposées par la légalité. Pour ce faire, il suffit de le décider. …  »
    —–
    WAGRAM

    • je ne pense pas non plus que des « syndicats dans les armées » soient la solution – mais il faut trouver des « barrieres et des gardes fous- EQUITABLES- avec un CONTROLE efficace et controlable de la HIERARCHIE- les erreurs ,ça existent partout -mais le jour ou mon fils a signé ce CONTRAT- je ne pouvais plus rien faire pour lui -il est donc assez inadmissible que l’ETAT s’empare volontairement d’une partie de moi ,pour me le faire encaisser- je n’ai rien signée- l’ETAT doit prouver savoir se debrouiller tout seul avec l’ARMEE -en m’integrant dans ce dossier et en le rendant- INSOLUBLE- ils prennaient le RISQUE de me voir prendre leurs places pour essayer d’assurer la « securitée » de leurs DROLES de PIONS

  13. Vous êtes des milliers à vous être connectés sur ce blog depuis sa récente création. Vous êtes plusieurs gendarmes ou familles de gendarmes à vous mettre directement en contact avec notre collectif. Nous vous remercions de vos témoignages et invitons celles et ceux qui le désir à nous rejoindre. Plus nous serons nombreux dans cette entreprise, plus notre voix portera.

    Le collectif

  14. Epouse de gendarme, nous vivons l’enfer depuis deux ans, un drame depuis 1an. Maman de X enfants dont un petit bout de 6ans déclaré handicapé à + de 80% par une maladie déclarée grande cause nationale en 2012. Pas facile de vivre au quotidien. D’ailleurs on ne vit plus, on survit. On se bat tout le temps contre la maladie, le regard des autres, l’acceptation a l’école, enfin tous les droits que ces enfants sont en droit d’attendre de la société. Droits qui ont été voté. Malheureusement une histoire privée à tout balayé. Mutation. Le monde s’écroule pour moi Maman qui a tout fait depuis qu’il a 18 mois. De très bon espoir pour lui vu que tout est mis en place depuis longtemps. Tout est bien huilé. Mon fils est un battant. Ces parents tout autant. Nous faisons bloc autour de lui avec tout notre amour. Après avoir fait appel à toute sorte d’organisme bien placé. Rien ne peut empêcher la mutation. La gendarmerie est sensé faire appliquer la loi mais ne la respecte pas, où du moins quand ça l’arrange. L’avenir de mon fils est maintenant compromis. Ce sera certainement irréversible. La hiérarchie en a décidé autrement. Je leur ai pourtant écris avec mes mots, je leur ai expliqué la situation. J’ai aussi fait appel à l’assistante sociale. Sa réponse, « on ne déçois pas le haut commandement » Résultats deux logements de fonction. Harcèlement, mensonge, chantage, violence verbale, accusations, menace, convocation chaque semaine pendant plusieurs mois avec rencontre avec des Capitaines, Général, Major. Toute la panoplie, tous ont menacés et mentis, punitions……. voilà le quotidien de mon mari. Ce n’est pas un criminel. Il a protéger sa famille contre un escroc. Cette grande famille ne protège pas ces hommes. Pour l’avoir vécu, il a été trahi par ses propres collègues, ignoré. Tout cela pour leur carrière. Pourtant ils savaient notre histoire. Eux aussi diront cette phrase  » on ne s’avait pas ». Il est tellement plus facile de regarder devant plutôt qu’a côté. Seul dans une brigade qui lui a tourné le dos afin de continuer à retirer les avantages d’un commerçant. Un major s’est même mèlé de cette affaire qui était pourtant privée. Lui aussi retire quelque avantage. Menacé par ce dernier, au lieu d’épaulé mon mari dans ce moment difficile. Je croyais qu’un gradé ce devait de protéger et aidé ses subordonnés. Moi aussi je l’ai été menacé par ce major. Je n’invente rien. Financièrement, nous sommes anéantis. Ils le savent, et en profitent. Peut être paiement de loyers ou expulsion. Tout cela pour avoir voulu nous défendre. Je suis dégoutée mais surtout fatiguée. Ils m’ont tout pris, même mon mari. Avant si calme, maintenant sur la défensive. Normal, il est sous traitement. Notre histoire, racontée dans le détail est un cauchemar, nous avons tout subi, comme si la maladie ne suffisait pas. Je ne sais jusqu’où cela ira. Je suis tombée malade, il y a quelques mois. J’avais baissé les bras. Je me suis laissée mourir. Pour mon petit j’ai réagi inextrémis. Je ne pouvais pas abandonné. Pas aprés tout ce que j’avais fait. J’y crois encore. Je crois à une vie meilleure pour nous cinq. Moi l’épouse et mes enfants ne devont plus subir. Cette mutation va tout détruire. C’est ce qu’ils veulent. Punir, encore punir. Je ne pensais pas l’être humain capable d’aller aussi loin, surtout lorsque la vie et l’avenir d’un enfant est en jeu. Je suis révoltée de voir qu’on peut sauver un enfant à l’autre bout du monde et pas le mien. Aprés tant d’années en gendarmerie, voilà ce que nous vivons. ça existe et nous sommes en plein dedans. Je suis prête à laisser la vie et mon mari aussi pour sauver mon enfant. Maintenant, nous nous soutenons à distance pour ne pas commettre l’irréparrable. Chaque jour, je me demande si tout va bien pour lui. Notre petit, et nos deux autres enfants souffrent de cette situation. A quelle époque vivons nous, pour mériter un tel châtiment?

    • ON VA TOUS SE BATTTRE CONTRE CE FLEAU !!!!!
      IL FAUT QUE LES DISPARUS SOIENT A L’HONNEUR – NON ILS NE SONT PAS MORT POUR RIEN !!! Arrêtons les dégâts – PLUS JAMAIS CELA. Nous nous devons de protéger les hommes et femmes qui sont en survie pour des raisons identiques – Le HARCELEMENT !!!!!

  15. Pas de commentaire, je suis retraité de l’arme et je viens de prendre connaissance de votre site que j’approuve.

  16. 20 ans de gendarmerie et plus de cinq amis et camarades qui se sont suicidés. Je suis avec vous pour essayer de vous aider. Mais chut……
    Un policier municipal!!!!!

  17. Bonsoir, j’aurais pu en arriver là, j’ai une épouse formidable. J’ai pris ma retraite pour ne plus avoir affaire à eux. Courage à tous.

  18. LOU,

    Votre situation est difficile, mais il ne faut pas perdre espoir.
    Je ne veux pas croire qu’il n’existe pas une personne de bon sens, qui va prendre votre cas en considération.
    Je sais que les menaces et les humiliations continuent à ce jour, à l’encontre de votre petite famille.
    Ces petits chefs avides de pouvoir sont la honte de la gendarmerie, dont le devoir premier est
    de venir en aide aux plus fragiles.
    Ces petits chefs sont de la race de ceux qui n’hésitent pas à « écraser » leur subordonné pour
    mener leur carrière, il ne faut pas attendre d’eux, la moindre humanité, ils en sont dépourvus.
    Ce que vous décrivez dans votre message s’appelle HARCELEMENT, tout y est.
    Si j’étais à la place de la hiérarchie, je ferai tout pour que cette mutation FORCEE se passe dans les meilleures conditions possibles, en tenant compte du handicap de votre enfant.
    La hiérarchie ne sortirait pas grandie, si vous mettiez vos menaces à exécution.
    Elle ne pourrait pas dire « nous ne savions pas » ou « nous ne comprenons pas »
    Je vous renouvelle mon soutien, et vous dis courage !

    Françoise

  19. Merci Flageat

    Votre soutien doit faire plaisir à Lou, j’en suis certaine.

    C’est une grande générosité de votre part, que de soutenir les gendarmes harcelés.

    Vous avez la possibilité de nous écrire d’une manière encore plus anonyme, sur

    pavidmalatier (at) gmail.com

    Françoise

  20. Bonsoir,

    Je fais partie de la première vague de mutation de civil(e)s en gendarmerie . Nous étions environ une dizaine alors . Le 1er Avril 2009 , j’ai donc pris mes fonctions au secrétariat de la gendarmerie de P………s .Le harcèlement moral et oui cela existe et j’ai craqué.
    J’ai fait plusieurs tentatives de suicides, j’ai été admise dans une clinique pour un séjour d’un mois, je suis sous anti-dépresseurs et somnifères pour tenir et essayer de remonter la pente.
    J’ai saisi la Halde ( qui a changé de nom: Mission de lutte contre les discriminations et égalité Défenseur des droits ) , j’ai écrit au Président de la République, au Ministre de l’intérieur : j’attends !
    depuis . Je reçois desormais mon bulletin de salaire avec une vingtaine de jours en retard ( j’en ai besoin pour ma mutuelle) plus d’arrêtés de mise en congés maladie depuis juillet 2010. Je suis passée devant le comité médical,en novembre 2010 ( mon psychiatre a demandé un congé longue maladie), Il paraît que le CLM a été refusé. Comment faire un recours sans courrier de refus?
    Aujourdh’ui , j’en suis là, comme Don Quichotte je me bats contre des moulins qui n’ont plus d’ailes.
    Mon grand-père paternel était gendarme , arrêté par les allemands ( il n’avait pas voulu donner les noms d’autres collègues), conseil de guerre etc… »., doit trouver « paix à son âme » que la grande famille a bien changé.et que pour certains la prise de galon leur a tourné la tête.

    Yolande

    • Yolande,

      Nous venons de correspondre, toutes les deux, sur Twitter.

      Vous n’êtes plus seule.

      Le blog a été crée Jeudi et les témoignages affluent déjà.

      Bienvenue dans notre Collectif.

      Françoise

  21. Nous avons partagé avec vous une infime partie de l’immense douleur qui est la votre,

  22. je suis de tout coeur avec vous et souhaites une très grande réussite a ce collectf.
    courage a vous!!
    énorme pensée.

  23. il n y a pas plus destructeur que l’injustice pour un homme qui a de vrai valeur moral nous soutenons votre combat et vous souhaitons beaucoup de courage

  24. Bonsoir,

    Voici ma dernière info !
    L’hécatombe a commencé pour 2012 !!!!…

    Publier une réponse

    Premier message non-lu • 1 message • Page 1 sur 1
    Un réserviste se suicide à la gendarmerie
    par la modératrice sur 10 Jan 2012, 22:03
    Bonsoir à tous,

    Pour information :

    Un réserviste se suicide à la gendarmerie

    Un réserviste de la gendarmerie, âgé de 53 ans, s’est suicidé mardi dans l’enceinte du groupement de gendarmerie du Lot-et-Garonne, à Agen. Selon les premiers éléments, l’homme qui faisait partie de la réserve opérationnelle de la gendarmerie s’est donné la mort vraisemblablement avec son arme de service.(…)

    http://www.europe1.fr/Faits-divers/Un-r … ie-898799/

    Pas si zinzin que ça !!!

    • C’était trop beau 17 jours sans un suicide dans la gendarmerie !

      Les politiques devraient s’intéresser un peu plus aux forces de l’ordre, pilier de notre

      démocratie.

      Quel dégout, pour ce silence !!!!!!

  25. Parce qu’il y a des drames qui sont étouffés alors qu’ils devraient éclater au grand jour, battez vous!!!! Bon courage!!!!

  26. Des drames pareils ne devraient pas être étouffés, pour les victimes et pour les familles. Je suis de tout cœur avec vous! Battez vous! Bon courage!!!!

    • Je partage votre souffrance et votre sentiment d’injustice et j’espère que ce dur combat mènera à plus de transparence et permettra aux familles de vivre plus en paix sans leurs êtres chers. De tout coeur avec vous, courage.

  27. Merçi Françoise et aux autres.
    Cela faisait longtemps que je voulais parler. je ne voulais plus taire ce qui nous arrive. Nous irons jusqu’au bout. La presse, les médias. Pour l’instant nous attendons. Ils essaient de nous avoir a l’usure. Fin mars fin de la tréve hivernale, loyers à payer pour occupation indue d’un logement de fonction et peut être expulsion. Ce sont les derniers échos. Comment déménager dans un logement plus petit et pas adapté à la maladie de mon petit. Je dois donc laisser sur le bord de la route mes meubles et deux de mes enfants car pas de place pour trois. C’est impensable pour nous. Mon époux à toujours était bien noté. le seul défaut « gendarme trop calme » et d’un coup la DDGN déclare  » indigne d’être sous officier et ne mérite plus la confiance de ses supérieurs ». Peut être devrait elle regarder la définition du mot indigne. Qui est le plus indigne des deux. Des mots qui blesse au quotidien mon mari. Des mots qui font leur chemin dans sa tête. Ca fait mal. Ca me fait mal pour lui. Lui si droit, lui qui a sauvé la vie d’un de ses camarades, toujours prêt à rendre service. Avec la gendarmerie vous êtes bon puis le lendemain mauvais. tout ça à cause d’un commerçant escroc, et d’un médecin militaire incompétent qui l’a surdosé en antidépresseur. En 2000, j’ai déja vécu par trois fois un drame. Trois tentatives de suicide, deux par médicaments (dont une fois sauvé de justesse) et une fois par arme de service (je suis arrivée juste à temps là aussi). J’ai déja vu et vécu beaucoup de choses traumatisantes. Deux de mes enfants aussi. Ca laisse des traces dans la tête d’un enfant. Dans la mienne déja bien remplie par la maladie de mon petit, c’est de l’angoisse au quotidien. Je ne sais plus ce que vivre sereinement veut dire. Tous les jours j’ai peur. Vous, messieurs, si désespéré parfois que vous ne pouvais penser à votre famille. Je vous comprends car je suis devenue comme mon mari et aujourd’hui je le dis, je pense que lors d’un grand désarroi je serais capable malgré mes enfants de passer au pire. On n’est plus nous même, on ne réfléchis plus, on souffre trop. Voilà ce qu’ils arrivent à faire de nous……..

    • Courage LOU, tenez le coup, vous n’êtes plus seule !!!
      Je rajouterai, qu’en plus du terme ‘Indigne’, certain devrait également regarder la définition des termes ‘Confiance’ et ‘Loyauté’ envers la Gendarmerie !!!Car des gendarmes de Confiance et Loyaux, ont eu le courage de porter à la connaissance de la hiérarchie (personnels de catégorie officier), des actes illégaux (actes prévus et réprimés par le Code Pénal), dont un sous-officier de grade supérieur, commandant d’unité, est soupçonné de s’être rendu coupable.
      Ces personnels qui ont eu ce courage, se sont vus infligés par ces mêmes personnels de catégorie officier, des actes de harcèlement moral et autres réprimandes (jusqu’à baisser leur notation littérale, numérique, et faire obstruction à toute perspective d’avancement au grade supérieur), dans le but non avoué de faire passer ces sous-officiers qui avaient osé dire la vérité et rendre-compte de ces faits, pour des personnels de peu de confiance auprès de la hiérarchie supérieure.
      Action qui entraîne au vu de la lecture du carnet de notes du sous-officier victime de ces faits, un barrage à toutes demandes d’avancement au grade supérieur, de mutation outre-mer et autre demande qu’il pourrait envisager et établir au cours de sa carrière.
      Ah ! ce pouvoir conféré à des personnels titulaire d’un commandement, dans le cadre de leur attribution et fonction; qu’il est puissant.
      Certain (un pourcentage minime), détourne ce pouvoir dans leur intérêt personnel pour qu’aucune ‘vague’, ne vienne faire obstruction à leur avancement de carrière.
      Ces personnels qui ne sont pas légion, préfèrent abattre professionnellement un sous-officier, que de voir leur carrière obstruée par une erreur de commandement.
      La Gendarmerie est une grande et vieille Dame (plusieurs fois centenaire), elle n’est en rien responsable de la bêtise de certain de ses personnels qui la serve !!!
      Que notre camarade âgé de 53 ans, qui a commis ce mardi 10 janvier un acte irréversible, repose en paix !!!
      Seulement dire, de ne pas en arriver à cette finalité.
      Parlez, confiez vous, mais ne pas en arriver à cet acte irréversible !!!
      Condoléances à sa famille.

  28. Je soutiens dans votre action et vous souhaite beaucoup de courage dans votre combat.

  29. L’initiative de création de ce collectif est une entreprise courageuse. Je souhaite à toutes les familles éprouvées par ces événements tragiques que la mobilisation massive de ceux qui les soutiennent par leurs messages soit un vecteur de réussite dans leur action. Que celle ci leur permette de redonner la vie en souvenir aux êtres chers qu’elles ont perdus et puissent ainsi reconquérir la paix intérieure.

  30. De tout cœur avec vous, je vous souhaite tout le courage du monde pour mener à bien votre combat.

  31. Une grosse pensée à tous les proches des victimes, et tout mon soutien.

  32. Je vous souhaite tout le courage dont je suis capable d’envoyer, vous vous battez pour une cause que je trouve extrêmement noble. Bonne chance

  33. Une pensée au proches des victimes. Bon courage pour la suite.

  34. Je vous apporte tout mon courage. Votre cause est juste, continuez à garder espoir ! J’espère de tout cœur que votre voix sera entendue.

  35. Je soutiens tout les proches des victimes. Courage à vous tous et gardez espoir…

  36. Même si le combat est difficile, ne lâchez rien ! Toutes mes pensées vont vers vous. Je vous apporte tout mon soutien.

  37. Vous vous battez pour une belle cause. Je vous souhaite beaucoup de courage pour la suite, toutes mes pensées vont aux familles des victimes.

  38. Beaucoup de monde vous soutient, je suis personnellement de tout coeur avec vous. Courage, il faut toujours garder espoir !

  39. Une pensée à toutes les proches des victimes .. Courage à vous tous !

  40. Je vous souhaite un bon courage, je trouve que vous prenez une bonne initiative, très sincèrement. Pensée à tous les proches de la victime.

  41. Je vous souhaite bien du courage, c’est une belle initiative !🙂

  42. je suis la maman d’un militaire de l’armée française- c’est encore plus difficile de defendre un gamin de vingt trois ans ,perdu ANONYMEMENT dans l’enceinte d’un regiment que de defendre des gendarmes ,en contact avec la population ,qui ont le « courage » de signaler les suicides et d’y appliquer des « condoleances »

    Ce « site » ,s’adresse aussi aux familles de militaires

    si vous n’avez pas la FORCE de vous defendre ou si vous pensez que le combat est INUTILE- ce n’est pas GRAVE – laissez juste en HOMMAGE à la MEMOIRE – de votre fils ,de votre mari ,de votre perte, de votre femme ,de votre fille – un AGE ET UNE DATE- militaire- vingt trois ans- suicide- 20.4.2006

    en dehors d’un circuit judiciaire -qui en POST MORTEM- oblige une maman à passer d’un procureur à l’acces direct à la CEDH- ce qui est INQUIETANT car ce circuit aurait du rester en FRANCE – il vaut mieux mettre des « barrierres » en ANTE MORTEM – le « suicide » est une REPONSE -si l’etat est incapable d’ecouter une REPONSE et qu’il n’a pas d’autre solution que de les ignorer – il faut mettre des « barrieres et gardes fous » pour PROTEGER des VIES-

    evidement -si j’appelle anonymement à laisser des messages anonymes – MILITAIRE- AGE- CAUSE DU DECES- DATE -je dois eliminé les CHAROGNIARDS ,qui dans ce contexte serait ABJECT- donc pour les CONTRER- l’armée ne pouvant le faire -coup par coup- puisque ce qui est incontolable d’un coté deviendrait incontrolable de l’autre – l’acces à ce « site » etant LIBRE- 2002 à 2007 donnant 424 suicides ,dont le nombre est certainement minoré avec mon suicide bien ancré au milieu -2002 à 2012 donne 424 par 2 donc 848 suicides ,dans le lot -un ou deux n’appartienne pas statistiquement aux familles- l’etat à acces en toute  » libertés »- au « site » et l’etat à acces aux fiches epidemilogiques – donc ils doivent sortir la LISTE-

    l’auto defense ,c’est pour tout le monde – je n’aime pas les charogniards ,je prefere les LISTES- pour l’instant -on decompte- liste et familles-

    mon suicide personnel devant justifier une reponse personnel et attendant ,à la convenance de la disponibilité de la cour cette reponse ,dans un an ,deux ans ou trois ans ,mais ayant été traité globalement- vos anonymes- corps-age-cause-date-attendent toute ma reponse personnelle- il suffit donc d’un militaire anonyme qui est identifiable par un numero à la CEDH- dossier 4634-11-

    defendant un subordonné ,qui fait partie d’une CHAINE- TOUT , tout le MONDE peut DORMIR tranquille -de la base ,à la hierarchie intermediaire ,à la hierarchie haute et à l’etat major- s’ils se sentent mal qu’ils viennent me voir ,j’ai reussit à les faire proteger meme s’ils n’ont pas reussient à proteger mon fils- j’encadre le DOSSIER par DEUX lettres – 25.4.2006 ET 17.7.2010- FRANCAIS ,c’est juste un CHIFFRE- IDENTIQUE pour tout le monde -sinon ,c’est une balle dans la tete-

    pour l’instant – on fait la PAUSE- on decompte et on obtient une LISTE

  43. LOU.
    Désolant, affligeant, ce constat s’aggrave. Je ne suis pas seule, ça fait du bien. J’espère que d’autres suivront.
    Hier j’ai reçu un recommandé pour payer l’occupation indue du logement. plus de 3900euros, avant l’expulsion. je n’ai que 615 euros pour vivre à cinq vu ce qu’ils nous ont fait.
    Ironie, il y a quelques mois toute la brigade a reçu un commandement de payer avant saisie car la gendarmerie ne paye pas ses factures d’eau.
    J’irais jusqu’au bout pour mon petit, y compris mettre au courant les médias. Je compte porter l’affaire encore plus haut, il faut juste que je trouve le bon endroit. Nous n’avons pas eu de procés
    équitable. Ces relations de travail imposé par l’état car ici on ne peut parler de collègues, vu leur
    lacheté et leur trahison, peuvent dormir tranquille, continuer leur trafic, et gravir les échelons sans être inquièté. La vie continue pour eux, même si leur voisin à la sienne détruite.
    La gendarmerie est sensé faire respecter la loi mais certains (heureusement pas tous) font leur propre loi et la font appliquer lorsque cela les arrange.
    Mon mari et près de moi aujourd’hui avec notre petit. Une journée sans stress car nous veillons l’un sur l’autre; voilà ce qu’on est obligé de faire pour avancer au jour le jour. Pas de projet d’avenir, même avec notre petit, avec nos deux autres enfants, juste l’espoir d’être encore vivant demain. Et qu’enfin malgré la maladie il y aura une justice pour nous car elle n’a pas beaucoup était de notre coté pour l’instant; procés baclé et faussé.

    • Bonsoir Lou ,
      Votre situation est effarante , à croire que l’on souhaite vous piétiner et vous mettre la tête dans le trou . Comment, en 2012, un personnel de Gendarmerie ainsi que toute sa famille peuvent-ils être traités de la sorte ?? Sachez que votre situation plus qu’alarmante suscite énormément de réactions dans mon entourage proche ainsi qu’au sein du collectif.
      Nous sommes de tout coeur avec vous et souhaitons que votre situation soit prise en considération de toute urgence afin d’améliorer votre quotidien …. et éviter un nouveau drame ….
      Il sera trop tard… alors que tout le monde SAVAIT ….
      Bon courage , gardez espoir

      Fabienne

  44. C’est sûr que la gendarmerie et l’armée n’ont pas du tout jouer leur rôle, et c’est important pour vous de révéler la vérité ! En plus, vous n’êtes pas des cas isolés c’est important de s’allier et de dénoncer ça ! D’autres personne pourront peut être éviter de tel drames. J’espère que vous réussirez ! Des choses comme ça ne devrait jamais se produire …
    Je vous soutiens, et je suis de tout coeur avec vous et votre combat !

  45. Bonsoir

    Voilà une semaine seulement que nous sommes sur la toile ! Les résultats sont au delà de ce que nous pouvions imaginer : depuis le 5 janvier 2012 après midi à ce soir 12 janvier, nous sommes à plus de 7 500 lecteurs !
    Merci à toutes et tous pour vos messages de soutien et d’encouragement ! nous sommes motivés plus que jamais et ne lâcherons rien !
    J’adresse une pensée particulière à LOU et sa famille

    Fabienne

  46. Courage, je suis de tout coeur avec vous.
    Je ne puis qu’être bref, tant je me sens touché par ce malheur…
    Bon courage pour la suite !

  47. LOU
    Bonsoir, merçi à toutes et à tous pour votre soutien. Cela fait chaud au coeur. Cela fait longtemps que l’on n’a pas était entendu ni compris. La hièrarchie balance à chaque fois à mon époux , je cite « arrêter de vous cacher derrière votre gosse ». A force on culpabilise. Ce n’est dèjà pas facile au quotidien. Je lis tous vos messages à mon mari lorsqu’il est là, histoire de lui remonter le moral, savoir qu’on est pas seul. On arrive plus à parler d’autres choses. On ne comprend pas comment on en est arrivé là. Tout a été trés vite pour les actions de la gendarmerie. Mais cela fait deux ans tout juste que nous sommes dans l’histoire; un an avec la gendarmerie. Tout s’est arrété depuis. Mon petit bout heureusement ne comprend pas. Mes 2 autres enfants souffrent. Leur père absent (car revenir pour les QL coûte cher en essence), la maladie de leur frère qui ressent tous ces changements, les problèmes financiers, et eux qui veulent notre peau. Nous sommes une famille très unie. L’amour gagnera peut être. C’est pour cela qu’ils s’acharnent encore plus sur nous. Ils ne pensaient pas qu’on tiendrait autant de tant. Je pense à toutes ces familles dans la douleur. A tous ces êtres chers disparus. Pour qui? pour quoi? des êtres petits, si petits qu’ils doivent pour arriver à leur fin se livrer à de telles bassesses. Honte à eux d’en arriver là. Lorsqu’ils rentrent chez eux et retrouvent leur épouse et leur enfant, comment font ils pour oublier ce qu’ils ont fait dans la journée. Et si leurs épouses savaient ce qu’ils nous font subir à moi mon enfant et toutes les autres famille. Je paye encore le pris du handicap. J’espère juste que mon mari arrivera à leur résister. On est plus fort lorsqu’on est deux, mais là il est seul de son coté. Merçi Françoise pour votre soutien; Quelle énergie! une belle rencontre. Merçi Fabienne, et tous les autres.
    Demain est un autre jour………

    • LOU,

      Nous ne vous lâcherons pas, et sommes bien déterminés à dénoncer les méthodes de

      management, employées par ces petits chef, indignes.

      Comment une institution aussi prestigieuse peut continuer à se taire sur ces CRIMES

      commis en son nom.

      Je sais qu’il y a en son sein, une majorité d’hommes de coeur, qui veillent sur leurs subordonnés,

      qui s’inquiètent de leur bien être et qui les protègent.

      Mais d’autres poussent leurs hommes au suicide.

      On maltraite, on rabaisse, on humilie, on montre qu’on est le plus fort, et tout sous le couvert

      qu’un gendarme est un militaire. Quant au militaire c’est pire encore.

      Mon fils n’a pas tiré sur son lieutenant par hasard, je sais pour recueillir des témoignages,

      accablants sur certains de ces officiers, que son geste n’est pas dû au hasard, ce n’est pas

      un « coup de folie ».

      Je n’ai pu rien faire pour mon fils, mais je compte bien m’investir afin que d’autres CRIMES

      de ce genre ne soient plus commis par la hiérarchie de la gendarmerie, même si je devais y

      laisser ma vie.

      Oui se taire est CRIME

      Ce qu’ils font à votre famille, LOU est également un CRIME.

      Dans quelques temps, tout cela sera mis au grand jour,

      Un grand MERCI à ceux qui nous soutiennent, vous êtes nombreux et c’est tant mieux, nous

      ne seront jamais assez nombreux pour défendre les MILITARES ET GENDARMES.

      Obéis et tais- toi, nous sommes en 2012 en France, le soit disant pays des libertés, encore

      au temps de l’ESCLAVAGE.

  48. Une affreuse réalité exprimée avec clarté, chargée d’une immense émotion qui ne peut laisser quiconque indifférent…. Mon voeu est que votre courageuse démarche porte ses fruits, que des vies soient épargnées et que vous puissiez retrouver la sérénité de vos souvenirs liés à vos frère, neveu et nièce, attachés aux jours heureux.
    Avec tout mon soutien et mon respect pour votre engagement.

  49. a tous ces chers disparus- POUR QUI?- POUR QUOI?- c’est bien -là- la QUESTION- et j’esperes que la REPONSE sera- POUR l’ETAT au service « des CITOYENS »- pas – POUR l’ ETAT au service « des MILITAIRES » –

    a tous ces chers disparus- POUR QUI?- POUR QUOI?- c’est bien -là- la QUESTION et j’attends juste une REPONSE- à QUI appartients le MILITAIRE -sous CONTRAT- avec l’ETAT – « à l’ETAT ou à sa HIERARCHIE-

    a tous ces chers disparus- POUR QUI-?- POUR QUOI?- c’est bien la la QUESTION- et j’attends une REPONSE SIMPLE- indispensable pour LIRE- un CONTRAT ou des TEXTES de LOIS- dont la REPONSE n’a que DEUX CHOIX POSSIBLES- evidemment un choix eliminant l’autre ,la REPONSE ,bien qu’evidente dans le dossier n’est plus IMPORTANTE- l’auteur des deux lettres -25.4.2006 et 17.7.2010- qui encadre le TRAITEMENT ETATIQUE et MILITAIRE du dossier de mon fils avec « toute son attention » va devoir expliquer à la CEDH sa GESTION du mot – REPONSE ET VOIX DE RECOURS- contenu dans les mots – LIBERTE- EGALITE- LEGALITE-

    meme avec une « erreur d’interpretation »- et dans ce dossier ,je vais eliminer les « erreurs » d’interpretation- le MILITAIRE est LIBRE de sa REPONSE- REPONDRE avec sa VIE s’il n’a que cette ARME- est un CHOIX que l’on est OBLIGE d’ecouter et d’annalyser- mais personne ne peut LAISSER ce CHOIX de reponse à un gamin de vingt ans -mais il semble que non seulement l’ ARMEE puisse contester les « reponses » desesperés -annulant obligatoirement- le droit de reponses des militaires- legaux- mais qu’elle peut encaisser les « reponses » desesperante des militaires-illegaux- OUF- j’ai la « decision » mais pas « l’enquete » – il est trop tard pour faire une enquete honnete ,pas trop tard pour lire des papiers et pas trop tard pour debuter ,sur une QUESTION, une enquete qui obligatoirement invalidera l’enquete- POUR QUI?- POUR QUOI? – VOLER la VIE d’un GAMIN de vingt trois ans–

    merci – Françoise

  50. De tout coeur avec vous !😉

  51. Bonjour… Je suis heureux de savoir qu’un site est ouvert sur ce sujet que j’ai vécu en direct….

    Mon métier débutait à peine que j’ai connu en CHAMPAGNE un gendarme qui s’est suicidé presque devant moi….

    Puis cela a été une succession de suicide dans ma vie professionnelle…

    Une jeune femme gendarme (24 ans) harcelée par sa hiérarchie proche. (elle sortait avec un gendarme de sa BT. Elle était belle comme le jour). Son officier direct a caché l’affaire et muté les ptits chefs…

    Puis un ami d’enfance connu à 11 ans qui a été un des moteur pour rentrer en gendarmerie et qui y était lui depuis un an. Potentiel officier qui a eu des déboires familiaux et qui s’est jeté dans l’alcoolisme… Il a terminé de CB à CBA puis un suicide…

    Puis un collègue adjudant qui a fait la même chose….

    Seulement 3 suicides en 10 ans et rien que des connaissances personnelles dans le centre.. Sans oublié moi-même où mon esprit a effleuré cette situation au point d’en avoir fait une dépression…

    Aujourd’hui j’ai quitté le milieu et je ne regrette pas d’avoir fait ce choix… J’ai perdu mon couple et pleins de choses qui en succèdes… Mon honneur a été touché….

    Oui j’ai connu des pauvres petits « chefs » et des pauvres petits « officiers » qui rabaissaient par tous les moyens des gars réglos et bien…. Je commence seulement à comprendre pourquoi; faute d’être écouté, des gars se réfugient dans la boisson en perdent leurs amis, leur famille, leurs collègues, jusqu’à la déchéance….

    Bonne continuation à celles et ceux qui sont dans un mauvais tourment…

    Bon courage à tous……..

    Franck

  52. RETRAITE DEPUIS CINQ ANS ET PRESIDENT DEPARTEMENTAL ASSOCIATION DE RETRAITES DE LA GENDARMERIE NOUS AVONS DENONCE UNE DERIVE LES JEUNES N ONT PLUS LE TEMPS DE PRENDRE CONTACT AVEC LES ANCIENS / DE MON TEMPS NOUS ALLIONS RECHERCHER DU RECONFORT AUPRES DE NOS RETRAITES///// DURANT MA CARRIERE J AI EU A CONNAITRE CE TYPE DE DRAME C EST VRAI QUE LE MILITAIRE QUI EN ARRIVE A COMMETTRE CET ACTE DE DESESPOIR N A PAS DU ETRE ECOUTE A UN CERTAIN MOMENT ET PEUT ETRE CERTAINS N ONT PAS VOULU VOIR L APPEL AU SECOURS ET ONT LAISSE FAIRE//// IL FAUT DE LA CONCERTATION ET SURTOUT UNE ECOUTE NOTRE METIER EST PARFOIS DIFFICILE;

    • -Dans le dossier de mon fils (son entourage proche)- j’ai en moins de deux ans de vie militaire- TROIS suicides- et ils correspondent tous à des GAMINS- un dans le regiment huit mois avant son integration- un dans ses camarades de SAINT MAIXENT independant du regiment- et mon fils
      -Dans ce regiment ,à la fin de ce dossier ,en dix ans j’ai trois suicides- les suicides sont des elements « brutaux » ,evoluant sur des faits « brutaux » ,qu’on les connaissent ou non – mais dans la liste vous devez rajouter – ceux qui n’ont pas eu le courage de REPONDRE avec leurs VIES- donc ceux qui plient et cassent leurs « fierté » -ceux qui plient et cassent leurs « fierté » et tombent dans la depression ou l’alcoolisme-probablement aussi ceux qui ne maitrisant rien aux regiments partent le soir à toutes vitesses maitriser leurs « nerfs » en metrisant la ROUTE avec une conduie « suicidaire »-et qui font partie des 25% de morts par accidents de la route chez les moins de 25 ans-si mon fils s’etait tuer dans un accident de voiture ,j’auris CRU à un accident- plus maintenant – la question ne serait pas les « circonstances de l’accident » – mais ce qu’il faisait là et pourquoi il etait là- ceux qui ne plient pas et desertent ,qui seront de toutes façon ,illegaux et COMDAMNER -meùme si en 2012 le laxiste est plus facile ,il y a toujours dans le discours des juges ,une part de MEPRIS envers eux ,qui cassent aussi la « fierté » mais son essayer de comprendre l’aggression psychologique- ceux là ,vous ne les verrez dans AUCUNES LISTES- DESERTER à une connotation plus HONTEUSE que SUICIDER -mais un ETAT doit preferer les « deserteus vivants » -aux « suicidés morts »-

      • je n’appelle pas à la DESERTION- j’appelle à mettre des « barrieres » pour eviter d’avoir à laisser le CHOIX entre « deserter » ou « se suicider »-

  53. Il y a près de 90 ans Édouard herriot disait  » il y a deux choses qui ne supportent pas la publicité , c est l’ amour et la police  » …. En espérant que ce blog contribue à rétablir simplement la vérité .. Simplement pour les familles …

  54. Je n’ai pas lu depuis jeudi …. c’est affolant de prendre connaissance de tous ces messages de soutien … Combien sommes nous dans des situations de HARCELEMENT, ACHARNEMENT… ????? Osez vous manifester. A plusieurs nous serons encore plus fort. N’attendons pas que d’autres MILITAIRES se suicide !!!!!
    Enorme SOUTIEN je vous encorage et suis abattu de constater ce que peut révéler ce BLOG !!!!
    Félicitations Fabienne, Françoise, Lou ……..

  55. J’ai eu de la chance dans ma carrière de ne jamais être ou avoir semblé être harcelé, je ne pense et j’espère n’avoir harcelé aucun de mes camarades ou plus tard de mes subordonnés. Il est triste de constater de tels faits alors que nous devrions être tous solidaires…mais le malheur des uns doit certainement faire le bonheur des autres….
    Si je peux être utile à quelque chose vous pouvez me contacter sur mon mail, je suis en retraite et ai un peu de temps libre.
    Avec mon cordial soutien.

  56. Merci RATTIER de dénoncer les dérives du système.
    Merci NANDO 13, nous vous contacterons, nous avons besoin de toutes les bonnes volontés.

    Il faut parler de notre blog tout au tour de vous, afin que les militaires et les gendarmes qui sont harcelés,sachent qu’ils ne sont pas seuls.
    Si seulement nos enfants avaient été entendus, avant le drame, ! car il ont lancé un appel au secours, mais personne n’a répondu.
    Tout le monde a couvert les petits chefs véreux, par crainte pour sa carrière.
    Il y a dans la gendarmerie, je le sais j’en ai rencontré, j’ai entendu parler de certains, des hommes francs et loyaux, humains.
    Mais ceux dont nous parlons, sont indignes de cette institution, tout le monde le sait, personne dans le haut commandement, ne peut ignorer les maltraitances dont sont victimes les gendarmes.
    Les témoignages affluent, et nous n’avons qu’une semaine d’existance.
    Nous sommes bel et bien 2 familles à avoir mis ce collectif en route, deux familles victimes de l’indifférence de la hiérarchie.
    Nous ne pouvons plus supporter cette chape de plomb, qui tombe, sur chaque suicide, sur tous les cas de harcèlement.

    Merci à tous

  57. Je confirme. Tout ce qui est révélé dans ce BLOG n’est que REALITE !!!! Parfaitement des « petits officiers » sortis du rang ne se sentent plus URINER !!!! Alors sondage obligatoire. Epouse d’un militaire, nous vivons exactement cette situation depuis plsrs mois !!!! La jalousie nourrie ces pauvres Abeilles qui butinent le Pollen « PETIT CCB – LTN » fraîchement nommé. Et tous inscrits à l’avancement et tous passent le grade suivant. Nous on s’en moque de vos grades Messieurs les Seigneurs ! Nous ne serons jamais vos SUZERINS et encore moins vos PAYSANS !!!! Je pense sincèrement que si « l’espèce d’ARMEE » actuelle ne les avait pas récupéré – Il serait impossible de les intégrer dans un autre contexte privé ou public civil. Ils seraient déjà linchés. C’est jouissif que d’entretenir des fausses déclarations – mais il existe la Diffamation !!!!! Ohohoh – Avant de déclarer vos BETISIERS (petit groupe de PERVERS) il faut des preuves !!!! Balayez chez vous vous êtes certainement pas heureux chez vous – vous devez avoir des fuites ! Vous n’êtes pas des humains mais des DEBILES MENTAUX…. et votre aveu de faiblesse c’est la « JALOUSIE » car vous n’êtes pas capable d’arriver à la cheville de ceux que vous souhaitez détruire !!!! Pauvre GENDARMERIE. Et dire que nous tous – citoyens ont pensaient que votre travail c’était, redites moi, la sécurité des personnes ???? Comment, non la destruction de collègues – et des spécialistes les PERVERS – diplômés les gars. A en croire qu’ils n’ont que ce travail à réaliser … On s’emm…. dans la Gie – c’est cette raison pour laquelle on s’occupe des Gerndarmes qui bossent !!!!! Et des familles qui se décarcassent pour s’offrir une MAISON … LA JALOUSIE … mais où vont-ils chercher cet argent !!!! On l’a volé ????? Non PERVERS on ne s’offre pas le dernier modèle dans toutes les catégories (voiture, télé….) on relève les manches – on y a laissé tout notre temps libre dans nos MAISONS – Equipe de PERVERS – j’espère que vous vous reconnaîtrez – Mesdames et Messieurs ????

    • Folies,

      Votre témoignage vient confirmer ce que disent bien souvent les gendarmes, concernant le harcèlement.
      La grande faute de vos maris, est d’avoir plus que le chef, une belle femme, de beaux enfants, et tout le confort.
      ll faut savoir que ces SAIGNEURS sont des frustrés, qui ont tout misé sur leur carrière.
      A votre message il manque encore un adjectif : IGNOBLE, ils ne sont jamais responsables
      et pour cela ils n’hésitent pas à salir la mémoire des disparus.

      Nous devons agir en dénonçant ce que vous subissez ,pour cela il faut faire des témoignages par écrit, qui resterons anonymes, à adresser au Collectif pavidmalatier (at) gmail.com
      Tout sera transmis à notre Avocat.

  58. Bonsoir,
    Ca y est, nous touchons le fond. Ils nous achèvent. Hier j’ai reçu de la direction générale des finances publiques les loyers à payer.
    663 euros au 28/01/2012, 663euros au 28/01/2012, 663euros au 28/01/2012, 663 euros au 28/01/2012, 663 euros au 9/02/2012 et 663 euros au 5/02/2012. Non je ne beugue pas. Pourtant le mois de janvier n’est pas terminé; un loyer n’est dû que si le terme est échu. Février, on ne sera peut être plus là. Peu importe, on nous demande de payer. Dans cet échéancier, entre toutes ses dates une seule paye. (que je ne touche pas puisque ce commerçant avec l’aide des relations de travail de mon mari nous a détruit financièrement). Si cela n’est pas du harcélement……
    Aujourd’hui 1ére observations de la DGGN suite au recours pour un logement de type F4 contre un F5 actuellement et inadapté pour un enfant autiste.
    – Le personnel de la gendarmerie tous grades confondus est à la même enseigne pour l’attribution des logements;
    – les textes précisent que la surface habitable et de 14m2 par habitant pour les 4 premiers habitants et de 10m2 par habitant supplémentaire. soit pour nous 66m2 minimum
    Comment faire lorsque les pièces s’emboitent les unes dans les autres que sur l’autre mur il y a une porte fenêtre et l’autre un grand radiateur, voir une armoire murale.
    La solution: tous sur un matelas.
    Comment gérer le fait d’avoir toutes les chambres et la salle avec des portes fenêtres donnant sur une cour non fermée, et accés à la nationale avec un enfant autiste et hyperactif.
    Faire le guêt toutes les nuits? enfant qui a dèja 2 hospitalisation avec des accidents domestiques malgré l’attention de 4 personnes adulte à la maison.
    -Ma fille agêe de 23 ans sans emploi, à notre charge, selon la DDGN ne devrait plus habiter chez nous. Que devons nous faire avec mon époux? Nous montrer indignes et la mettre dehors? Traitent-ils leurs enfants de la même manière qu’ils nous demandent de faire???
    – la DDGN aborde la notion du handicap comme si notre enfant était en fauteuil roulant. Certes c’est tout aussi dramatique, et une cause tout aussi noble. Une de mes amies est dans ce cas là. Mais l’autisme ne se gère pas de la même façon qu’un enfant en fauteuil. Les nuits sont dures avec un enfant autisme et de plus hyperactif. Il fait deux journées en une et se lève la nuit.
    – compteur électrique et chaudière (voyant lumineux intriguant pour un enfant autiste) à sa portée 1.20m du sol. Mon enfant mesure 1.25m pour 6 ans. Ici tout est dans le garage, et il y a un étage avec barrière pour le controler la nuit. Là maison de plein pied.
    Nous devrions laisser une partie de nos meubles sur le trottoir, dont les jouets de notre enfant. Puisque sa chambre n’est ni plus ni moins qu’un cagibi. D’autres aberrations, pas de place pour mettre une machine a laver dans une salle de bain de mobilhome, autre possibilité d’aprés les collègues le cellier mais pas isolé donc gel. Assurance qui ne rembourse pas les dégats dans ces conditions. Donc le pressing. Fenêtre à 20cm du bout de la baignoire. tentant pour un enfant! Toit en tôle qui s’est arraché lors de la dernière tempête la semaine dernière etc etc etc.
    Et l’autisme est déclaré grande cause nationale en 2012. Pour tout le monde sauf pour la gendarmerie qui s’acharne sur un enfant, car il y a d’autres logement de libres, plus grands, avec étage dans la COB. Un d’ailleurs est réservé pour l’arrivée d’un couple dont la femme est handicapée. Nous anéantir pour ne pas parler. Trop d’erreur à leur actif. Supèrieurs qui ne protégent pas son subordonné et qui préférent copiner avec ce commerçant pour en retirer des avantages. Assistante sociale qui répond à un appel au secours 4 semaines aprés les faits. Médecin militaire spécialiste de la médecine du sport qui gère une dépression a coup de tranxène avec des doses qui font perdre la réalité. harcèlement pendant plus de 4 mois , une fois semaine dans chaque grade, obligation du port d’arme alors que le psy militaire l’interdit et le déconseille. (un accident est si vite arrivé et arrange bien parfois certaines situations conflictuelles) et maintenant on nous achève. Ils terminent ce que le commerçant à commencer. J’oubliais mensonge, mensonge à gogo. Faire croire, que le procureur attend de statuer sur l’affaire que le gendarme est accepté la mutation. Sinon poursuite; aprés vérification auprés du procureur document attestant que cela est classé sans suite. Mettre dans la tête que l’on est coupable. Ca ils savent faire. l’acharnement ils sont experts. Je suis a bout vous vous en douterais. Mon mari encore plus et je crains le pire. Ils ne supportera pas l’anéantissement des loyers et l’expulsion promise en avril. Moi, encore moins. Quand on vit ce que l’on vit, on est sur que la mort sera plus douce que la vie. Nous n’avons rien demandé. Rien fait. Nous n’avons pas demandé d’avoir un enfant handicapé, mais nous l’aimons. On nous a conseillé le ministre de la santé. Aprés tout il est là pour quelque chose. Mais nous n’avons plus la force……………
    LOU

  59. Oui Nando 13, le malheur des uns fait le bonheur des plus opportunistes !!!
    Et tu as bien de la Chance, de ne pas avoir rencontré au cours de ta carrière, ce genre d’individu. Tous ne peuvent pas en dire autant !!!
    Certain préfère qu’un subordonné, ou témoin de faits graves arrive après épuisement moral et psychique à un acte irréversible.
    Cela permet de dire de cette victime qu’elle avait des problèmes familiaux, et conclure l’enquête dans ce sens.
    Cela permet surtout de cacher un harcèlement moral mis en place dans le but de faire craquer cette victime et de la soumettre !!!
    Du fait que la victime peut être beau/lle et attirante et ne souhaite pas être soumise !!!
    Ou que la victime aurait pu être témoin de faits qu’il ne fallait pas voir ou regarder !!!
    Et qui n’a pas, par esprit d’intégrité et d’honnêteté intellectuelle, détourné le regard comme l’aurait souhaité certain de ses supérieurs !!!
    Mais aussi peut être qui aurait voulu porter ces faits devant la juridiction pénale compétente, comme pour tout citoyen !!!
    Eh oui, Nando 13 ! l’opportuniste qui s’est tracé un plan de carrière, ne souhaite pas voir ce dernier obstrué par une quelconque affaire qui pourrait lui faire obstacle !!!
    L’opportuniste qui a un certain pouvoir, peut se prendre pour un loup placé dans une bergerie !!!
    A méditer ! car nous sommes en 2012, et non plus en 1960 où tout fait pouvait être caché et étouffé !!!

  60. Bonjour, Tout d’abord merci à Fabienne et Christian ainsi qu’à tous ceux qui ont contribuées à créer ce blog et à poursuivent le combat.
    Je suis très bouleversée par vos témoignages, je pensais que notre drame modifirait les mentalités.
    Patrick a été harcellé par son adjudant ,responsable hiérarchique pendant deux ans.
    Au bout d’un an celui-ci a agressé Patrick devant témoin.
    Le gendarme présent a signalé au capitaine les faits. Il a été demandé à mon mari détablir un rapport à l’en-contre de l’adjudant.
    Le capitaine a dit à mon mari que plusieurs gendarmes gradés avaient écrit pour se plaindre du comportement de l’adjudant (en tout sept lettres).
    Patrick s’est senti soutenu par sa hiérarchie sur le moment. Mais, cela a été de courte durée.

    De la, à commencé la descente aux enfers!!! L’administration a procédé dans l’intérêt du service, au retrait des armes de service des deux militaires et, par la suite, à leur mutation dans deux services différents;
    Elle n’a en revanche pas jugé nécessaire de procéder au déménagement de l’adjudant, celui-ci demeurant juste au-dessus de notre appartement (immeuble de 3 étages);L’adjudant en dépit de sa mutation n’a cessé à ses agissement.
    Patrick s’est retrouvé au espaces verts.( le psychiatre le trouvant trop fragile psychologiquement pour reprendre ses activités) ainsi que vaguemestre ce qui l’obligeait à rencontrer l’adjudant dans les locaux de la gendarmerie.
    Mon mari considérait la gendarmerie comme sa seconde famille, elle lui a tourné le dos.
    Il a sombré dans une grande dépression.
    C’était un très grand sportif, il ne pratiquais plus. Il adorait ses enfants, il passait énormément de temps avec eux, il était très présent auparavant ce qui n’était plus le cas après. Il nous répètais sans cesse qu’il nous aimait,il nous demandais pardon, il disait qu’il avait de la chance de nous avoir. Mais il fallait que la vérité soit dite.
    Il passait ses journée à écrire. Lorsque je rentrais du travail, il me lisait tout ses écrits,Jour et nuit, nous parlions de cela. Il se réveillait toutes les nuits. Nous ne dormions presque plus. Je passais très peu de temps avec Laura et Alexandre;
    C’était terrible de le voir dans cette état!!!

    Nous avons été convoqué par l’assistante sociale qui a demandé à mon mari de modifier son rapport. Que les accusations qu’il portait, étaient graves. Que l’adjudant était un homme malade qui avait une grave pathologie. Que ses enfants avaient subit plusieurs déménagements et qu’ils étaient très perturbés. Et, en aucun cas, il ne pouvait de nouveau les déménager.

    Lors du drame, les psychiatre m’ont dit que je passerais par plusierus étapes, l’incompréhension, la colère, la haine,…envers mon mari. Ce n’est pas le cas, mon mari aimait trop ses enfants pour leur faire du mal.
    Les coupables sont le psychiatre qui ne m’a pas averti de la gravité de l’état psychologique de mon mari ce qui aurait très certainement sauvé mes enfants ainsi que mon mari, la gendarmerie qui nous a tourné le dos sans prendre leur responsabilité, toutes les personnes qui étaient au courant et qui n’ont pas témoignées, les personnes jalouses de notre réussite sociales et les indifférents.
    A tous ceux qui sont dans la détresse, je vous souhaite de tout coeur que vous vous en sortiez. Ne vous faites pas prendre au piège l’important se sont les personnes qui vous aiment, les amis, la famille.

    • Bonjour,
      Je suis une épouse de Gie. Bouleversée lorsque je lis votre témoignage…. tristement, c’est une réalité. La hiérarchie ne soutient que le plus haut gradé celui qui détériore et c’est un constat que je suis entrain de vivre. Je ne vais plus au travail pour surveiller mon époux !!!! Il pense suicide tous les jours !!!! A quelques centimètres de leur couper la tête – oui j’en suis réduit à cette envie d’aller leur couper leur TETE – Drôles d’histoires que nous vivons. Alors que comme tous nos MILITAIRES et Policiers, ils sont suffisament fragilisés de part leur emploi – Assistante sociale, guerrier (le mien revient d’OPEX AFgh.), Agent d’insalubrité, Agent DDE, SPA, infirmier, psychologue….. et j’en passe. On lui a trouvé tous les défauts du monde dés son retour – son Colonel l’a infériorisé alors qu’il revenait avec une notation de Général (même si ce n’avait pas été le cas !!!! – on s’en fou)… Ce qui compte c’est de respecter l’HOMME – Ce ne sont pas des bandits, des détraqués nos époux… Juste des HOMMES qui aiment leur métier et ne trouvent pas la place de parler tellement occupé par leur activité – ça tombe bien chez la grande Muette- que l’on est pas le temps de parler !!!!! C’est plus agréable de les voir se suicider….. de toute façon c’est en raison des problèmes familiaux qui sont localisés à leur domicile…. Ce domicile, celui où ils ne font que de passer, se laver et de temps en temps y prendre un REPAS !!!!! Je dis STOP / Ce ne sont pas des COBAYES – encore moins des souris blanche – NON DES HUMAINS Messieurs les Supérieurs !!!!
      Je suis toute dévouée si besoin est / prête à me déplacer …. Et je vous encourage …. à continuer et à ce que tous ensemble nous puissions dénoncer tous ces faits sur la place PUBLIQUE….. Il faut LAVER CE LINGE SALE …. qui a fait trop beaucoup trop de MAL à DES HOMMES !!!!
      Amicalement,

      • Folies,
        Que je vous comprend. En plus de surveiller mon mari, je dois me surveiller moi même. Hier soir, des idées noires, une obsession récurrente. La même en me réveillant ce matin. Trop fatiguée, trop de pleurs pour y arriver. Juste m’endormir, oublier, oublier la souffrance. Trop long maintenant, deux ans de misère, plus d’un an de souffrance. Comme vous avez pu le lire, mon enfant est malade. Hier lors d’une réunion, j’apprend qu’il s’enferme de nouveau dans sa bulle. Je me bat depuis qu’il a 18 mois pour l’en sortir. Doucement, tout doucement il redescent. Il n’est par chance pas autiste sévére mais il comprend tout, et perçois tout puissance mille; Il a vu son père anéanti, il m’a vu et a senti que je me laissais mourir doucement.Il réclame son père, il lui manque, papa n’est pas là pour les coucher, car nous vivons dans deux logements de fonction. Situation qui ne se décante pas. Papa ne vient plus me chercher à l’école et bien d’autres choses qui pour lui son ses rituels. Rituels qu’il a besoin pour se rassurer. Ils m’ont touchés au plus profond de mon coeur, Il détruise mon fils doucement, trés doucement. Comme la chanson je l’aime à mourir. à l’école plus rien ne va. gros changement l’année prochaine pour lui si on veut le sauver de cette prison. Dur pour une maman, trop dur, ce n’est plus à la limite du supportable, c’est invivable. Ce que nous construisons pour mon fils est un chateau de carte. Le moindre souffle est c’est fichu. Certains penseront il faut se battre et recommencer mais parfois aussi c’est irrémédiable car trop complexe et il n’y a plus rien à faire. On me l’a expliqué. Seule encore, car il n’a pas pu venir pour qu’on se soutienne face à tout cela. Il y a quelques mois pourtant de bons espoirs. Ca donne du courage pour se battre. On peut alors tout franchir. Encore une fois doucement , a son rythme. Mais ils sont arrivés avec leur gros sabot, sans rien comprendre comme d’habitude car ces hommes là sont dépourvus de sentiment. Il est vrai que la maladie ne touche pas la hièrarchie. Ils savent tout sur tout. Mais comment font ils?????? J’aimerai tout savoir pour guèrir mon fils. Ils ne savent pas le quart de ce que je vis au quotidien. Ils n’y résisterai pas, car tout doit être carré pour eux, rentrer dans des cases, rien contrarier. Réglement, réglement. Pas forcément je dirais plutôt appliquer sa loi quitte à tout bafouer pourvu que ca marche. Eh bien messieurs vous pouvez être fière vous détruisez la vie de trois enfants et peut être à votre palmares pour la 1ère fois la vie d’une épouse et avant tout MAMAN. Mais moi aussi tout comme mon époux je ne partirais pas sans parler. Si je m’en sors j’écrirai même un livre de mon histoire.
        LOU

      • j’aimerai pouvoir vous réconforter plus que ce que je ne peux le faire malheureusement – il faut vous accrocher à la moindre parcelle de vie qui vous permettra de rester au dessus des flots, vous accrocher vous et votre mari à ce collectif qui se met en place et qui va pouvoir, je l’espère, mettre la hiérarchie en face de ses responsabilités – vous montrez, si besoin était, qu’il faut que notre Institution prenne des dispositions avant que les drames éclatent et, également, une fois que l’irrémédiable a été constaté – en effet il reste la famille qui n’a plus rien à se raccrocher, qui se trouve devant un grand trou noir, qui doit faire face à des imprévus auxquels elle n’est pas habituée, sans compter les soucis financiers, l’impact moral sur l’épouse ou l’époux, les enfants – il y a beaucoup de choses à faire en ce sens car rien n’a été pris en compte dans ce cadre de tragédie – une cellule d’entraide afin de permettre à toute une famille de se recomposer psychologiquement dès qu’un cas est découvert – personnellement j’espère que votre cas sera étudié pour que la meilleure solution possible vous soit présentée afin d’adoucir votre calvaire – je suis prêt d’ailleurs, à m’investir physiquement si cela m’est demandé – dans l’attente je vous prie de croire en mon indéfectible soutien –

  61. Quand un système dérive et aboutit a de tels drames,dans l’indifférence?? consentante des hiérarchies concernées, il faut tout faire pour changer le système et les responsables en place.La grande muette n’a plus sa place dans une société évoluée et civilisée.

  62. bravo pour ce blog
    j’ai été amenée à rentrer en contact avec Françoise suite à une situation de harcèlement
    j’ai du dialoguer avec un commandant j’en ai encore froid dans le dos heureusement j’ai recontré un colonel très à l’écoute j’ai pu favoriser je crois une certaine prévention
    en présentant la situation le colonel m’avait dit de rester vigilante
    je souhaite que toutes les personnes ou les proches de ces gendarmes en difficulté puissent rencontrer des gradés à l’écoute et ne pas se fier aux propos destructeurs de certains
    il faut j’en conviens de l’énergie pour rencontrer les bonnes personnes et ne pas se laisser intimider par ceux qui affichent un ego démesuré
    sur ce blog vous ne serez pas censuré sur d’autres……….bien sûr que oui
    françoise a connu ce problème……et d’autres
    TOUTE MON ADMIRATION ET BEAUCOUP DE COURAGE FUYER CEUX QUI NE SONT PAS CAPABLE DE VOIR LA VERITE EN FACE
    seules les personnes en difficulté doivent être épaulées et écoutées LA GENDARMERIE EN SERAIT GRANDIE
    votre détermination Françoise avec les personnes qui vous aident vont vous permettre d’éviter les drames que vous connaissez
    RESPECT ET COURAGE
    Françoise

    • Bonjour,
      Fort heureusement, il existe une quantité de gradés à respecter à qui leur incombent ces états actuellement constatés. Certains sont bipolaires et d’autres de grands monsieurs…Ils sont rares mais savent écouter. Le seul problème c’est que ces GRANDS MESSIEURS (non clonés hélas) ne se trouvent pas toujours au bon lieu et au bon moment….. Je regrette qu’ils n’aient pas tous ces qualités humaines ….. Quand on choisit de commander, manager, encadrer, on doit à juste titre faire la preuve de qualités HUMLAINES. C’est un adjectif en disparité dans certains départements et régions pour un grand nombre de petits CHEFS !!!!
      Cordialement

  63. mon fils lui a EXPLOSER en REFLEX de SURVIE- c’est tres different d’un « suicide » – l’explosion etait probablement previsible et obligatoire – visible en anterieur- mais dans ce dossier ,qui semble « expliquer » le MECANISME- du suicide de tous les gendarmes et militaires-et aussi le MECANISME du traitement familiale du suicide de tous les gendarmes et militaires et qui de toute façon est INSOLUBLE – ce MECANISME pose donc le probleme de PREVENTION- l’ETAT m’a expliqué comment on fait exploser -volontairement ou non- alors que je demandais les mesures de « securité » prises pour empecher les explosions

    SAINT CYR gere- SAINT MAIXENT explose- les MAMANS encaissent- les PROCUREURS classsent- un fois ,deux fois ,cent fois ,deux cent fois ,sept cent fois ,huit cent fois jusqu’à elargir le cercle vers la CEDH- plus on est de fous ,plus on rit

    l’etat a ses « boucs emissaires »-victime ou maman- j’elimine les deux « boucs emissaires intermediaires » -et untilise mon « bouc emissaire » -la victime n’etait pas volontaire quand à mon bouc emissaire ,etant donné qu’il etait »attentif » le 17.7.2010 ,il est volontaire

    entre -DESERTION-et SUICIDE- reste les – TS- tentative d’autolyse pour ne faire peur à personne- il n’y a pas si longtemps ces TS etait nommé -mutilation volontaire- et l’armée ,au lieu de se remettre en question et d’envoyer voir le psychiatre ,trainait devant les tribunaux- victime plus victime qui ne peut parler donne plus rapidement comme mon fils- le CHOIX d’une munition de gros calibre avant de se la tirer dans la tete-

    2005- un suicide tous les quatres jours- 90 dans l’année associée à 3 à 4 tentative par semaine decline obligatoirement les familles à problemes entre 360 et 450- à chaque »suicide » » ,il y a 17 personnes autour du suicidé potentiellement en DANGER- 90 multiplier par 17 donnant 1530 -suffit à justifier des reactions IMMEDIATES d’enquete- pour mon cas particulier ,si on retire pour les problemes familiaux -cinq membres de la famille- il en reste 12 potentiel au regiment- et l’enquete n’a debutée qu’avec une reaction de la maman -cinq mois apres- 2007- on restait à 74 suicides et si une REPONSE simple avait pu empecher une seule VIE de disparaitre-

  64. Françoise Laurent, Marie-Odile, mes deux mères courage, rencontrées en 2010 sur un site
    qui parlait du suicide dans l’armée.
    Depuis nous ne nous sommes plus quittées, nous échangeons régulièrement des messages.
    J’ai rencontré Marie-Odile plusieurs fois, je compte bien cette année, aller voir le beau
    jardin de Françoise.
    Je sais que Françoise a obtenu le soutien d’un colonel exceptionnel, près de ses hommes, un homme d’honneur
    Preuve qu’il en existe dans la gendarmerie, il faut juste avoir la chance de les rencontrer.
    Nos discussions tournent souvent autour de nos enfants, nous nous soutenons mutuellement, et c’est une bonne chose, lorsque, comme le rappelle Marie-Odile, « il y a 17 personnes autour du suicidé potentiellement en DANGER. »
    Elle sait de quoi elle parle, Marie-Odile, malheureusement !

    • non ,Françoise -je ne vais envoyer à la CEDH- le papier que je viens de t’adresser -c’est sur ton blog que je vais te donner mes -raisons-

      le FOND et la FORME

      Le FOND – c’est ce que je leur ai envoyer- LOGIQUEMENT ,c’est bien suffisant- j’ai JUSTE un contrat à faire ENCAISSER- ce qui risque d’etre AMUSANT- c’est le PRIX de ce contrat- il peut « empieter » sur le PRIX de TOUS les autres contrats -militaires- et meme sur le PRIX des contrats -citoyens- INSOLUBLE ,n’existe pas-

      si TOUT VA BIEN- je ne vois pas pourquoi l’armée veut me prouver que TOUT VA MAL? – quand TOUT VA MAL ,qu’est ce qu’ils FONT?

      Moi aussi ,j’apprends vite à jouer en TROIS dimentions avec mon CADAVRE – je retire de ce jeux de « cons » -la VOIX et la POSITION de mon JOUJOU cassé -meme un gamin ,epuisé me suffira- un cadavre citoyen unique justifiant une reponse citoyenne unique- mais des cadavres citoyens multiples semblant donner des reponses citoyenne uniques ,les situent TOUS au meme niveau- non plus au niveau d’un regiment- mais au niveau du niveau de mon cadavre – LOGIQUEMENT- HORS CONSTITUTION et HORS ESPECE HUMAINE- à part ça ,la PRESSION relatif a ce CONTRAT se decline sur mes « problemes familiaux » ,existant ou non que je ne peut « refuter » nulle part-

      La FORME viendra APRES- c’est juste la photocopie que je t’ai envoyer de la photocopie du rapport que j’ai recu à la place du rapport finalisé d’enquete- jamais faites sur une enquete que PERSONNE ne pouvait faire et dont tout le monde a prouver que personne ne l’avait l’intention de la faire- – « tu signes-« – « je t’apprends à reagir en militaire »-« je te fais exploser en militaire mais je ne veut pas savoir comment j’ai fait-« -« t’explose et ta maman encaisse »- jusqu’au jour ou une de tes mamans se moquera des circonstances et reclamera un CONTRAT equitable dans un ETAT equitable – DINGUE-l’impunité ne me derrange pas mais j’exige la « securité » – l’auteur du 17.7.2010 part en VRILLE sur la LIBERTE

  65. le harcèlement moral ou sexuel, bien que difficile à évaluer, est une plaie pour notre Institution – malheureusement il faut en être victime ou en avoir été victime pour mieux s’en rendre compte – car la mise en place est sournoise et même celui qui est à l’origine du drame ne se rend pas, forcèment, compte qu’il actionne une machine à broyer –

    la victime est la seule, malheureusement, à supporter ce qu’elle prend pour une brimade ou un ortdre dénué de bon sens – elle est la seule à se rendre compte que l’autorité la placardise ou lui fait comprendre qu’elle ne représente rien, qu’elle ne représente plus rien – si témoins il y a, ces derniers, très souvent, préfèrent ne rien voir évitant ainsi d’être eux-mêmes logés à la même enseigne –

    lorsque la hiérarchie est, éventuellement, informée par les instances de concertation, la plupart du temps, ils se fient aveuglèment à l’autorité directe de la victime – celui par qui le « scandale » arrive, celui que fait le nécessaire pour laisser supposer que le harcelé est considéré comme un personnel difficile, voire incompétent – la hiérarchie, souvent, trop souvent, ne cherche pas à approfondir et permet, ainsi, la lente destruction de l’être humain –

    le harcelé, même s’il a été très bon à un moment donné, même s’il est toujours très bon, devient de lui-même, un être à la dérive, qui part au travail « à reculons », qui pert confiance en lui et qui ne voit pas la sortie du tunnel dans lequel il s’est, malgré lui, engagé – ainsi seul le suicide lui semble possible pour mettre fin à son calvaire –

    personnellement j’estime avoir été victime d’un harcèlement moral et je suis de tout coeur avec ceux et celles qui en souffrent et qui en ont souffert – il est temps effectivement qu’une prise de conscience se fasse – la création de ce collectif est la meilleure idée que l’on pouvait avoir, encore fallait-il avoir le courage de le créer – l’exemple du C.E. MATELLY prouve que rien n’est simple dans notre Institution et que bousculer les habitudes sacro-saintes dues à la Grande Muette n’est pas de tout repos et, surtout, sans risques – cependant si rien n’est fait les « petits chefs » continueront à sacrifier des vies humaines, sans que rien ne leur soit demandé, afin d’assouvir leur soif de pouvoir –

    la présence des fameuses concertations au sein des unités ne sert à rien car l’intérêt de la hiérarchie, à quelque niveau que ce soit jusqu’à présent, est de ne pas faire de vague – donc même si un cas de harcèlement moral ou sexuel est soulevé le nécessaire est fait pour qu’il soit minimisé voire ignoré –

    ensuite lorsque l’irrémédiable est constaté la famille, d’après ce que je peux lire dans les différents témoignages, est abandonnée à son sort, voire considérée par la suite comme une famille squattant des locaux militaires – la reconnaissance de la responsabilité de l’Institution est importante pour l’avenir de ceux qui restent – il est exact que diverses raisons peuvent pousser un ou une collègue à mettre fin à ses jours, mais ignorer, chaque fois, que le harcèlement peut en être une n’est pas digne de la famille gendarmique –

    la création de ce collectif va permettre, tout au moins peut-on le supposer, à la hièrarchie de se rendre compte que le personnel, quelqu’il soit, n’est plus de la « chair à canon », que le signalement d’un fait de harcèlement doit pris en compte et étudié à sa juste mesure, que des dispositions doivent être prises si le fait signalé est avéré et, enfin, que les familles des victimes bénéficent par la suite, lors des tragédies, de toute la bienveillance qu’elles méritent –

    • visible ou non ,c’est EXACTEMENT ,ce qui s’est passée pour mon fils- la seule difference ,c’est que si le regiment a été -surpris- par sa reaction ,ils ont étés INCAPABLE de gerer MA REACTION- et le dossier est devenu INGERABLE- je me battrais jusqu’au BOUT pour faire ENCAISSER ce CONTRAT- sinon ,la VIE n’a plus de VALEUR- mon fils et mon mari avait de l’HUMOUR a la seconde puissance- mais l’HUMOUR des mamans baisse a toute vitesse devant l’ HUMOUR de la hierarchie-

      je peut concevoir que tout le monde à paniquer mais est ce une RAISON pour apprendre des reglements militaires differents en fonction des grades et de s’en servir pour faire exploser à l’aveugle -l’ HUMOUR de mon interlocuteur du 17.7.2010 n’est pas fait avec son « attention » et son « enquete minutieuse » pour RASSURER sur la « securité »-

      20 en stage d’aguerrissement à SAINT MAIXENT- le militaire a integrer tous les principes de SURVIE individuel en milieu HOSTILE
      20 en stage de secourisme à SAINT MAIXENT- le militaire a integrer tous les principes de SURVIE collective en milieu HOSTILE
      16/20 de valeurs morales- le militaire a integrer toutes les valeurs de SURVIE d’un ETAT- libre ,egal et legal
      X- c’est le DROIT et l’egalité en FRANCE -l’article 11 accepte le droit d’expression mais à X – pas à X+1
      X+1- dans ce dossier ,c’est l’egalité – donc il me manque -avec ou sans HM- un stage de SURVIE AUX REGIMENTS – l’HUMOUR en trois dimention de l’auteur de cette lettre du 17.7.2010 me depasse- je comprend le colonel ,l’ADC,le suicidé ,le camarade et tous les anonymes qui fleurissent dans ce regiment -ils agissent tous en « legitime defense » ,avec le P de leurs SIGYCOP- mais MON INTERLOCUTEUR n’a pas le DROIT de transformer tous les regiments en champ de bataille ,ni d’etendre tout ce joli monde à tous les citoyens- cela ne me RASSURE pas du tout

      S’il n’y a aucune possibilité de faire encaisser ce contrat dans les termes -signés et appris- j’autorise l’ETAT -à baiser la gueule- de tout le monde – mais je ne l’autorise pas à contester l’article 11 et le droit d’expression et d’opinion de la VICTIME- « mort de lassitude d’etre pris pour un con »-

  66. françoise
    je soumets à ta réflexion une idée
    avec l’aide d’un spécialiste vous pourriez mettre en évidence le comportement déroutant d’une personne victime de harcèlement Seuls les proches au quoditien peuvent noter des réactions inapropriées en famille ou en société car le gendarme harcelé et humilié en l’occurence ne parle pas de son vécu professionnel déviant Il en souffre avec ses proches impuissants qui en conséquence souffrent avec le même sentiment d’isolement que le harcelé
    qu »en penses-tu?si seulement on pouvait favoriser un peu de prévention
    à te lire mon jardin sera fleuri à la belle saison!!!!!!!
    françoise

    • Françoise,

      Dans beaucoup de cas tout le monde savait, l’entourage avait très bien perçu le malaise
      du harcelé, la gendarmerie également.
      Mais l’entourage se heurte à un mur de pierre.

      Pour Lou, tout le monde sait que son mari est fragilisé par ce qu’il a subit, il a déjà fait plusieurs
      tentatives de suicide, et malgré cela, on lui remet son révolver, ça veut dire quoi ………
      A partir du moment, pour une raison ou pour une autre, vous n’entrez plus dans le « moule  »
      tout est fait pour vous éliminer. Ils y mettent les moyens, mensonges, accusations imaginaires, on démontre que l’on est devenu un « déchet », des dossiers bidons sont montés contre le harcelé.

      Nous avons un témoignage, à l’heure actuelle, toute une brigade est tombée entre les griffes
      d’un supérieur malsain. A part, un ou deux, tout le monde se tait par peur de représailles.

      Il y a certainement, d’autres cas ou la victime n’a jamais parlé et elle est passée à l’acte.
      La prise en compte par l’institution de ce fléau, harcèlement et suicide serait déjà un grand
      pas de franchi.
      Mais hélas, nous en sommes bien loin, puisque la gendarmerie, ne reconnait pas que l’on peut se suicider chez elle, pour des raisons professionnelles.
      Le colonel chargé de la mise en place d’un dispositif de soutien psychologique, pour la gestion du stress, et de prévention des actes auto-agressifs, a déclaré dans les médias, « pas d’amalgame »
      après le suicide de 2 gendarmes. Alors que tout le monde savait, que pour au moins un, la cause était une mutation non désirée. Cela c’est passé, dans la même région que le drame de mon fils, cela n’a jamais empêché la nomination du général à des fonctions encore plus importantes.

      Pour ton jardin à la belle saison, je prends note.

      Pour Marie-Odile (la mère truffaut) et moi, fini le jardin de fleurs, nous avons tout laissé à l’abandon.

    • Bonjour,
      Je viens d’apprendre et consulter votre blog. Félicitations pour toutes les personnes courageuses que vous êtes. Prendre cette initiative est méritant. Le vrai constat dans toutes ces histoires ….. J’avoue m’interroger, la GENDARMERIE consacre plus de temps à « mettre en place » des conflits internes, alors que des milllions de citoyens sont dans l’attente de résultats d’enquête !!!! Je m’adresse à tous ces supérieurs hiérarchiques, « vous n’avez réellement pas d’autres activités !!!! Des histoires de poules de chats ça pourrait se régler sans l’aide d’un tribunal !!! ce dernier ricane quand il voit vos histoires fumantes souvent inventives à traiter – eux aussi on d’autres « CHATS » à fouetter. Vous savez majoritairement que les JALOUX de la réussite socio-professionnelle seront toujours à l’origine d’innover, d’extrapoler une « petite chose » en grand FAIT. Je vous croyais DRH dans vos institutions ??? Que faites vous pendant que des soucis internes persistent ?? Rien, c’est surement plus simple d’attendre le « COUP de FUSIL ». Vous pourriez au moins avoir la reconnaissance d’admettre que des « LOUPS » se cachent derrière un uniforme – Cette espèce de « VOYOUS » qui agit toujours dans le dos des personnels absents !!! Vous seriez de bons DRH, vos problèmes internes seraient vite réglés en mutant – je ne pense pas que vos GENDARMES soient des BANDITS ???? Ce n’est pas le ressenti de la population – Faites votre travail messieurs et la France se félicitera de voir que l’on élucide des vrais enquêtes et que l’on cesse de mettre la vie des gendarmes sur la place publique !!!!!
      Bien à vous,

  67. Chassonnaud, très bonne analyse en quelques lignes de l’origine du harcèlement, de la prise en considération par la hiérarchie (parfois transparente et totalement absente lorsque de tels faits lui sont rapportés), du seul échappatoire pour certaine victime de harcèlement, qui reste un acte irréversible, enquête souvent déformée pour ne pas désigner l’origine de la cause du suicide, et parfois absence de prise en charge des membres de la famille éplorés !!!
    Je le répète, la Gendarmerie nationale, Institution séculaire, corps d’élite, plurielle, n’est en rien responsable des actes illégaux, commis par certain de ses personnels qui la serve.
    La responsabilité est à rechercher parmi les personnels d’encadrement (sous-officier, officier, officier supérieur), et au plus haut niveau de la hiérarchie de la Gendarmerie, dont la responsabilité leur incombe, car ils ne prennent pas en considération ces faits illégaux et laissent souvent faire.
    Laissent faire et protège parfois le ou les auteurs de ces faits illégaux prévus et réprimés par le Code Pénal, en leur offrant une mutation en d’autres lieux et poste souvent plus agréable à occuper et où vivre, ou en faisant décorer d’une médaille reconnue au niveau national, dont l’attribution est signée par le Président de la République, pour faire reconnaître la valeur de ce personnel zélé, afin de balayer tout soupçon sur d’éventuels actes illégaux, qu’il serait soupçonné de s’en être rendu coupable.
    La responsabilité incombe à des humains et non à une Institution.
    Il est facile de commettre un ou plusieurs actes répréhensibles, puis de se réfugier derrière une Institution pour devenir intouchable.
    Hormis la publication d’un décret récent, ou de toute nouvelle réglementation, tout personnel servant dans la Gendarmerie nationale, n’est pas placé sous la protection, des dispositions qui assurent à certaines personnes, un régime juridique dérogatoire au droit commun dans leurs rapports avec la justice, afin de préserver leur indépendance, qualifié ‘immunité parlementaire ou diplomatique’.

  68. Je vous souhaite beaucoup de courage, j’espère que ça pourra prendre plus d’ampleur et que cela pourra enfin changer! On ne parle pas assez de ce genre de choses qui pourtant touchent plus de gens que ce que l’on croit. Il faut se battre contre ceux qui veulent étouffer ces d’affaires qui dérangent. Vous avez tout mon soutient, continuez de vous battre, ça paiera!

    • mon fils est mort en hurlant- « non maman ,ce n’est pas legal ;ils n’ont pas le droit »- en ecrivant « tu n’as pas le droit, la loi ça existe aussi pour moi- en contestant un reglement militaire precis et en designant une personne precise ,de façon assez « bizarre » -qui pourrait aussi evoqué l’isolement ,si je ne pouvais suggerer l’agression recidivante par le BORDEL-

      -il s’est juste- rebiffer- avec sa seule arme-sa vie- je ne vois pas ou intervient le probleme familiale

      CHASSONNAUD a « raison »- placardisé et isolé donne toujours un RESULTAT- mais dans ce dossier ,ce resultat est à double tranchant-

      le gamin avait certainement de serieuses raisons de le prendre de cette façon – mais ensuite ,allez demander à un colonel de faire une ENQUETE- alors qu’il peut juste prouver ne pas pouvoir la faire ,car il ne pouvait interroger personne- isolé ,c’est dans un sens et dans l’autre- je ne vois toujours pas ou intervient le probleme familiale

      logiquement ,tout etant gerer dans l’omerta ,je n’aurais jamais du rien savoir- mais l’ignorance n’a jamais éliminé un DROIT-

      j’ai donc apres quelques mois ,donner des coups de pieds partout pour recuperer des papiers, ,passant par la CADA – puis je me suis mise à apprendre les reglements militaires ,à apprendre le droit, à annalyser ces enquetes bizarres –

      ensuite correctement ,comme un citoyen normal -j’ai encaisser- correctement le « classement sans suite » – celui ci etant « bizarre » aussi -le resultat donnant -4+12 egale moins 16 -j’ignore si « legalement » on peut annuler la « legalité et l’egalité »

      je me suis battu à TROIS niveau de l’etat pour le savoir- etat major- puis ministre de la justice- puis direct conseil d’etat – l’acces direct au conseil d’etat est « legal » meme s’ils ne le savent pas- pour tout citoyen qui conteste la legalité constitutionnel d’une decision de portée nationale- abolir la republique et l’espece humaine de ce pays me parraissait inquietante – et pour eviter de le faire ,il me fallait juste un « element » mais pour lire le droit ,cet element est INDISPENSABLE

      « legalement » d’apres les papiers -mon fils a raison
      « legalement » -si le colonel perd la tete ,le militaire explose
      « legalement » toute decision judiciaire doit s’encaisser -donc ,j’ai acces DIRECT à la CEDH

      je ne doute pas que « legalement » ,on peut me sortir des TEXTES que je ne connais pas – reste à les decliner à X+1 et à eviter de translater des HUMAINS en deux positions differents ,le meme jour à la meme heure

      ce dossier n’est possible que si on MEPRISE les FAMILLES- -« pas deliberé » restera à X- à X+1 ,tous les elements sont « deliberés » -je ne me pose aucune question sur le motif du suicide de mon fils -mais avant d’essayer d’inciter les mamans ,sans appuies aux suicides -si l’etat essayait juste de lire le DROIT à X des VICTIMES- X ,le droit est lisible-et la securité est possible- X+1 ressemble à l’ANARCHIE et la securité est compromise-

  69. Merci à toutes & tous pour vos messages de soutien !
    Pour B. chassonnaud, vous avez parfaitement analysé le harcèlement en Gie !
    POUR RAPPEL ce blog a été créé pour dévoiler et denoncer les techniques machiaveliques de management envers les personnels de la Gie et toutes forces de l’ordre !
    Alors n’hésitez pas à le diffuser à votre entourage !

    L’union fait la force

    Merci

  70.  » Ce que l’homme fait à l’homme, l’animal ne le fait pas  »

    — Charles Aznavour —

  71. 17.8% de suicides sur les lieux militaires -donnent- d’apres l’armée -des « liens » facilement eliminable?- -juste par « baisse de moral »- explication simple et positive- le « controle » des causes de « baisse de moral » devrait etre la PRIORITE – cela laisse 82.2% de suicides à domicile -le pouvoir de faire exploser à domicile n’est pas -difficile- mais si le « motif familiale » qui permet l’impunité est plus facile ,le « lien » n’est pas forcement inexistant- je pense que c’est surtout dans ces EXPLOSIONS à domicile qu’il est le plus facile à prouver -je ne me bats pas encore sur le HM mais sur le « lien »-

    AMUSANT- le probleme de mon fils- pour gagnier- je vais m’acharner à « eliminer » le HM et à « prouver » le HM – et dans les deux cas ,je n’en ai pas BESOIN

    La constitution etant une pyramide dont la BASE- est- la legalité et l’egalité- nul corps ,nul individu ne peut y deroger -le groupe d’individu- armée- etant à X dans ce dossier et le groupe -famille- etant aussi à X

    à X+1- le groupe -armée- empiete donc sur le groupe-famille- ils serraient « interressant » de connaitre le CHIFFRE des plus 1 – plus il y a de HM ,plus les plus 1 sont nombreux -mais un seul plus 1 pourrait detruire le groupe X-armée-

    a l’armée -le chef a toujours raison- il n’y a aucune chance qu’avec des colonels à X+1 ,la maman les contredisent- elle leur demandait de gerer à X leurs problemes militaires ,ils sont venus à X+1 gerer mes problemes familiaux – avant je gerait tres bien ,maintenant je gere tres mal ,mais plus 1 n’oblige pas les colonels a passer l’aspirateur chez moi-

    mon fils avait vingt trois ans- ce jour là ,il a litteralement- au sens litteral- du terme -EXPLOSER- ses ecrits ,lui reviennent et il avait de serieuses raisons de les ecrire -donc meme s’il peut avoir amplifier les termes pour se donner du « courage » -il faut les LIRE- « les putes ,c’est sur le trottoir ,pas dans l’armée- papa maman ,restez comme vous etes » -donc le procureur a X+1 y voit un probleme familiale- « on n’attaque pas l’etat au penal » -comme l’etat se decline à X ,il y a peut de chance que la maman attaque l’etat au penal ,le procureur se debrouille tres bien tout seul

    dois je en conclure- que pour mon interlocuteur du 17.7.2010- il y a moins de risques de donner des idées suicidaires aux militaires si le militaire qui a X+1 n’est plus militaire a le droit d’etre agressé à X+1 ,à domicile par un colonel qui n’est plus a X+1 colonel et controlé par un procureur qui à X+1 n’est plus procureur -dix mois de ce regime là ,le cabochard de militaire ,gerer à l’aveugle par des anonymes – EXPLOSE- si on y ajoute dix pour cent de perte de poids corporel ,une VSA passée mais illisible ,dont les signatures lisibles et identifiables sont obligatoirement illisible – 1m75- 56kg vivait sur ses reserves de SURVIE- physique et moral-

    ne voulant « inciter » personne aux suicides- laissez moi finir l’histoire sur un ,deux ,trois ou quatre mois -je peut sauver tout le monde -sauf- mon interlocuteur du 17.7.2010 -l’article 7 est FORMEL- X+1 evolue sous la contrainte d’un etat et d’un contrat arbitraire -sans « barrieres de securités »- à X+1 ,c’est « d »emblée » le jour de la signatures des contrat que les militaires ou gendarmes sont en DANGER – ils n’ont plus besoin d’etre en danger pour mourrir ,ils leurs suffient de signer et de faire confiance- un jour ou l’autre , X+1 va arriver- et 17.7.2010 qui pouvait le prevoir prouvera juste qu’il ne veut plus le voir

    X est juste l’addition du SALAIRE de l’auteur de cette lettre ,prelevé dans le portefeuille financier des « cons » de contribuables- familles- et de 1 ,impot illegal à prelever dans le portefeuille moral des « cons » de contribuables -familles- IMPOSANT de façon illegal ,la VIE non imposable des gamins dont 17.7.2010 etait RESPONSABLE-

    « desolé » – X ,c’est -sans appuies- le pistolet sur la tempe et le doigt sur la gachette- et X+1 -c’est ,la reaction IMMEDIATE- article 7- exige la meme reponse de tous les français -les ‘idées suicidaires » arrivent LENTEMENT

  72. Coluche avait une belle phrase :  »Exploitation de l’homme par l’homme »

  73. En venant sur certains forums, j’ai remarqué que beaucoup de gendarmes s’y retrouvaient pour dialoguer , pour échanger et y partager leurs expériences. En m’attardant sur certaines contributions j’ai détecté beaucoup de détresse chez certains d’entre nous. La même détresse que celle que j’ai pu ressentir un jour , un très mauvais jour de 2010, ce très mauvais jour où je me suis retrouvé le canon de mon arme de service dans la bouche et l’index sur la queue de détente, ce très mauvais jour où j’ai souhaité baisser le rideau définitivement.

    Mais ce jour là, au moment où mon doigt avait déjà commencé à presser la gâchette, pour une raison absolument indéterminée et indéfinie, alors que venaient déjà de défiler dans ma tête les plus beaux souvenir de la jeune vie, une petite lueur est venue éclairer ce sombre jour. Cette petite lueur est celle de la survie. Une toute petite lueur. Cette petite flamme fut pourtant plus résistante que le naufrage dans lequel je sombrais.

    Ce naufrage était celui de ma carrière qui avait emporté toute ma vie privée, celui d’une calamité physique qui s’en est suivie et ce fut finalement le naufrage d’une vie toute entière.

    Mais alors pourquoi une telle catastrophe ? Et bien parce que je faisais partie de ces enfants élevés dans l’esprit de la sacralisation de la valeur du travail et de la reconnaissance par le mérite. De ces personnes pour lesquelles la méritocratie avait une valeur exclusive et hautement supérieure à celle de la cooptation, du copinage, de la tricherie, de la magouille, de la compromission. En servant les armes de la France, je pensais trouver une possibilité de m’épanouir. Alors, j’ai donné , beaucoup donné, et finalement tout donné.

    Durant des années, mes efforts ont eu la reconnaissance escomptée. Ma carrière était sur les rails d’une voie royale. Alors j’ai donné encore et encore plus… au sacrifice de ma vie privée, mais j’avais fixé mes priorités. Alors que la concrétisation d’une superbe carrière était à l’aube de sa consécration, la hiérarchie a pris la décision de tuer l’oiseau en plein vol. Il ne fallait pas que je réussisse. La hiérarchie a mis en œuvre des moyens exceptionnels pour broyer, massacrer, saccager des années de travail. Tous les domaines ont été touchés. Cela a duré 6 ans… 6 longues années… Les plus hautes autorités de la Gendarmerie étaient informées des faits les plus inacceptables. Personne n’a ordonné l’arrêt de cette machine infernale…. Pourquoi ? Parce que c’était trop tard ! En effet, lorsque la hiérarchie se rend compte qu’un militaire fait l’objet d’un traitement inqualifiable, elle serre les dents et ne bouge pas. Elle ne bouge pas car il ne faut pas bouger. Il ne faut pas bouger car sinon elle se contredit et donc se discrédite face à ses subordonnés et perd son autorité. Alors c’est ainsi et on sacrifie un militaire, même si ce doit être au péril de sa vie.

    Dans ce contexte, il est impossible de sortir de cette spirale infernale. C’est la descente aux enfers. Une fois au bord du gouffre, et constatant qu’il ne restait plus grand-chose pour me pousser dans le trou, la hiérarchie a tiré en utilisant les armes du harcèlement primaire et enfin celles de l’atteinte à la vie privée.

    6 ans, c’est long , très long, trop long. Alors, comme il fallait mettre une fin à cet enfer je me suis révolté un jour et j’ai donc été sanctionné. J’ai même été qualifié de militaire indigne.

    Alors voilà , mes chers amis, mes chers camarades, j’ai consacré ma vie à mon institution. J’y ai tout laissé.

    Mais seulement voilà, cette petite flamme de 2010 s’est bien vite transformée en feu, puis en force de frappe. J’ai la chance d’avoir pu me reconstruire entièrement. De nouvelles réussites et encore plus belles se sont concrétisées en dehors de cette institution bien ingrate.

    Seulement, afin de poursuivre ma vie en paix, il me faut bien régler des comptes. En qualité de survivant, je suis témoin des techniques , des pratiques, des causes et des conséquences des méthodes de harcèlement en Gendarmerie.

    C’est pour cela que j’ai décidé de me battre. C’est mon dernier combat en gendarmerie.

    Pourquoi ? Parceque je ne supporterai jamais d’apprendre que des camardes se sont supprimés alors que témoin, je n’aurais pas essayé , à mon niveau de faire avancer les choses.

    Sur ces forums, j’ai donc discuté, dialogué avec des dizaines de militaires ou de familles de militaires. Je les ai mis en rapport les uns avec les autres. Un petit groupe s’est formé et ces personnes qui étaient jusque là souvent bien seules face à leur détresse et leur souffrance y on trouvé un peu de réconfort et on décidé de s’unir.

    De cette union amicale a vu le jour un collectif combatif et organisé.

    Le temps nécessaire à cette création , j’ai accepté de continuer à inviter les camarades en détresse à sortir de cette triste solitude et j’ai essayé de contribuer à ce que les drames dont la hiérarchie est responsable soient réellement pris en considération. Pour être entendu, il m’a fallut parfois faire montre de provocation, mais peu importe, le message est passé.

    A présent, l’affaire est faite. Ce sont celles et ceux qui composent ce collectif qui poursuivront à présent l’action probablement avec la mise en place d’un site spécialement consacré à cette cause.

    Bon courage à tous.

    WAGRAM

    • Mon cher wagram – ton post, si cela était nécessaire, me prouve qu’il faut être passé par ces moments de détresse pour comprendre ce qu’est un harcèlement moral – tu dénonces très bien ce que j’ai vécu moi-même, et ce que d’autres camarades ont, également, vécu et vivent, sûrement, encore – effectivement la hiérarchie ne prenant pas ses responsabilités des drames se nouent et l’irréparable est alors commis car c’est la seule porte de sortie qui apparaît aux yeux du « harcelé » – seul moyen pour ne plus connaître cette déprime qui détruit petit à petit, insidieusement, la famille entière – malheureusement cette reconnaissance, dont tu as mis en place les principes et qui, nous l’espérons tous, débouchera sur un collectif reconnu sera, sans doute, difficile à obtenir – certains officiers et sous-officiers se sentent, tellement, fort qu’ils ne doutent, aucun instant, de leur supériorité intellectuelle et, pour eux, celui qui se dit victime d’un harcèlement n’est rien d’autre qu’un individu, à la limite, indigne d’être représentant de l’ordre – ils le considère de leur superbe et le méprise sciemment aidés en cela par le « harceleur » lui-même qui a, trop souvent, le beau rôle – la victime n’ayant aucun moyen, jusqu’à présent, de se défendre il est facile à l’autorité de fuir ses responsabilités c’est la raison pour laquelle la présence d’un avocat lors de faits avérés est indispensable pour que la vérité soit faîte chaque fois que cela sera nécessaire – je suis de tout coeur avec toi mon cher wagram, ainsi qu’avec tous ceux et celles qui vivent ou qui ont vécu ces instants de désolation –

  74. 37kg etant le poids que j’avais lorsque j’ai rencontrer Françoise- -47kg est le poids que j’ai aujourd’hui- la bascule vient de « l’espoir » d’avoir un APPUIE

    L’egalité et la legalité est la BASE de la PYRAMIDE HIERARCHIQUE qui s’appelle – CONSTITUTION-

    X dans ce dossier est un CHIFFRE- le groupe armée est à X- le groupe famille est à X- le groupe VICTIMES-s- pluriel se situant à X+1 chevauche un des deux groupes et comporte aussi bien les victimes militaires que les victimes mamans – plus le HM ,existant ou non ,volontaire ou non existe ,plus le plus 1 AUGMENTE-

    le plus 1 correspond juste aux APPUIES pouvant etre « esperer »-

    je ne souhaite à personne de devoir subir ,sans appuie le CHIFFRE- X+1- donc pour diminuer le plus 1 ,je vais essayer de contrer l’ ETAT et son JO declinable à X avec juste le calendrier -declinable dans le MONDE ENTIER-

    à l’armée -le chef a toujours raison – le colonel etant à X+1 , il n’y a aucune chance que je decide de le contre-dire

    pour la justice -le procureur est impartiale- le procureur etant à X+1 ,il n’y a aucune que je le contrarie- X meritait une EXPLICATION sur du HM ,volontaire ou non – X+1 se passe d’EXPLICATION – cacher le HM si vous voulez vous etes juste en train de legaliser l’ABUS DE POUVOIR

    X ,le militaire qui n’a que le pouvoir de recevoir des coups ,sans pouvoir se defendre ,les encaissait à X+1 et plus personne ne peut se defendre-

    juin2004-aout 2004

    5.5.2004.–2.1.2005.–7.2.2005.–14.2.2005.–25.2.2005.–25.6.2005.–2.8.2005.–15.8.2005.–7.11.2005.–15.12.2005.–16.12.2005.–2.1.2006.–5.1.2006.–8.1.2006.–12.1.2006.–20.1.2006.–21.1.2006.–25.1.2006.–3.2.2006.–15.2.2006.–28.2.2006.–29.3.2006.–6.4.2006.–7.4.2006.–19.4.2006.–20.4.2006.–24.4.2006.–12.6.2006.–11.7.2006.–17.7.2006.–3.8.2006.–19.8.2006.–30.8.2006.–9.9.2006.–17.10.2006.–9.11.2006.–12.11.2006.–16.11.2006.–24.11.2006.–5.1.2007.– 27.4.2007.–2.5.2007.–13.12.2007.–

    7.1.2009.–5.5.2009.–17.7.2010.–10.3.2011.–

    avec tous ces appuies- si à X+1 ,les militaires ne sont plus militaires ,ils seraient utiles que les procureurs qui ne sont plus à X+1 procureurs evitent de baiser la « gueule » aux citoyens mamans qui ne sont pas militaires meme s’ils permettent à des humains d’auto harceler des OVNIS – AMUNSANT n’est ce pas ,l’ etude reclamée à la CEDH -faire rentrer X+1 dans X- sans abimer le calendrier et les mathematiques

  75. Bonjour à tous,
    Je suis enfin heureux de pouvoir constater que le silence va enfin bientôt se rompre. Cela a déjà été le cas par le passé mais pour mieux être étouffé ensuite par une hiérarchie encore plus pesante, pressante et menaçante à l’heure actuelle. Après presque 27 ans de maison, je viens encore de prendre 20 jours d’arrêts parce que je ne correspond plus au moule. A contrario, on m’a obligé, comme tous mes collègues et il y a quelques semaines de cela, à assister à une réunion d’information sur le suicide et sa prévention. Au milieu de deux assistantes sociales se trouvait un officier responsable de cette cellule qui, pendant plusieurs années auparavant n’avait fait autre chose que de harceler et stresser sont petit personnel qu’il n’avait pas pour habitude de respecter. Même le suicide pour lui est une affaire de statistique qui peut sans doute être réglé par le dialogue, mais avec qui…..alors que cette même personne nous avait déjà menacé de sanctions si les résultats n’étaient pas au rendez-vous. Tout le monde s’en plaignait y compris et pratiquement tous les gradés et même certains autres officiers mais il était et se trouve encore dans les petits souliers du Cdt de Groupement.
    Bref, je suis dégouté à 100 % de toute cette inhumanité mais je suis à 100 % avec vous et toutes celles et ceux qui souffrent ou qui ont souffert de tant d’incompréhension et d’injustice. Pour ma part, je suis juste un rescapé de plusieurs tentatives de suicide et à l’heure actuelle, je peux dire que le moral n’est pas au beau fixe et pas seulement pour moi. Dieu merci, il n’y a en moi aucune haine ou aucune rancune et cela fait aussi ma force.
    Merci pour votre courage..je vous suis et je témoignerai de plus de 20 ans de souffrance.
    A bientôt

  76. François, Wagram,
    Merci pour vos témoignages !

    Malheureusement je viens d’apprendre le suicide d’un policier
    de la CSP de Roubaix .

  77. Tout ce que vous dites Messieurs, est exact. Nous sommes mon mari,moi et mes enfants en plein dedans. Tout cela parce qu’un petit commandant a décider d’avoir notre peau. Au milieu de tout cela trois enfants. Deux qui ne vivent, comme nous, que pour leur petit frère autiste. Trahison, mensonge, menace,punitions, 30 jours d’arrêt sans nous voir pour avoir refuser de déménager sa famille dans un logement trop petit pour cinq personnes et mal approprié et dangereux pour notre enfant. Des logements de libres, il y en a d’autres dans la COB, depuis le début mais non, refus catègorique. Laissé des meubles sur le trottoir, abandonné notre ainée parce qu’ils disent qu’elle n’est plus a notre charge. paiement de loyer alors qu’ils savent la catastrophe financière qui nous a ravagé avec l’aide de complices, les collègues de mon époux. Toute une BT contre nous. Parce qu’on a démasqué leur trafic. Menace d’expulsion en avril. menace du conseil d’enquête. Mon mari aussi est droit, loyal, pas de copinage, pas de tricherie, pas de magouille. Toujours prêt a rendre service. Sauvant deux ou trois fois la vie de ses camarades, il n’a pas hésité. Trahi par les mêmes. Tout cela pour leur carrière. Un an bientôt que cela dure. Ils ont juré il y a quelque temps « on va lui en faire chier ». Toutes les manoeuvres, nous les avons toutes testé. Au point que pendant plus de trois mois toutes les semaines, convoqué dans un bureau seul, sans témoin, c’est mieux pour harceler. Détruire à petit feu, moralement, jusqu’à faire comprendre à celui qui est en face qu’il ne vaut rien, qu’il n’est rien. Matraqué par un traitement médical de l’infirmerie mal adapté, comment voulez vous ne pas y croire. Pour y croire un peu plus, le marquer noir sur blanc  » gendarme indigne, ne mérite plus la confiance de ses supèrieurs » En quoi sont ils supèrieurs en agissant comme cela. Je ne doute pas qu’il doit y avoir dans cette arme des supèrieurs droits, honnêtes, près de leurs hommes. Mon mari en a connu. 27 ans de gendarmerie. 10 en mobile. Des commandants et des capitaines excellents. N’hésitant pas à proposer à leurs hommes de rester chez eux lorsqu’un problème survenait. Paix à leur ame, ils ne sont plus là maintenant. Sûre que si notre sors ne s’arrange pas, les médias s’empareront de notre histoire. Pas besoin d’aller au bout du monde, surtout lorsque le traquenard sera révélé. A coup sûr les membres de cet escadron, pourront dire, non pas lui, il ne mérite pas ça. PERSONNE NE MERITE D’ETRE TRAITE COMME CELA. PERSONNE. Je lis tant d’histoires sur ce blog plus ahurissantes les unes que les autres. Nous ne sommes pas seuls. Je trouve du réconfort en vous lisant. Mon mari se dit, « je ne suis pas si mauvais après tout ». Un autre recours est lançè contre cette hiérarchie, cette fois pour notre enfant, nous irons jusqu’au tribunal administratif. Ils ont dit a mon mari  » vous n’avez pas l’argent » Par les médias, je lancerais un appel pour pouvoir aider notre fils.
    Mon fils, mon rayon de soleil dans toute cette noirceur. Françoise, une amie précieuse, un réconfort quasi journalier depuis plusieurs semaines. J’espère juste qu’il y aura quelqu’un de sensé sur cette terre pour nous venir en aide avant le drame. Tout le monde ferme ses portes. Se rebeller contre la gendarmerie, pas possible. Si votre mari n’était pas gendarme alors oui on vous aiderez. Alors j’en déduis que mon fils n’a pas choisi la bonne classe sociale pour être malade et pouvoir être défendu.Et pourtant j’habite en France, je suis Française et je paye mes impôts. Encore une semaine sans ce voir tout cela car il faut faire un choix entre manger ou mettre de l’essence. » On vous aura à l’usure ont ils dit ». Bien sur comment tenir lorsque vous n’avez plus rien, que vous payez toutes les factures en double en n’ayant qu’un salaire, dont il ne reste rien deux jours après la solde versée, sans avoir retiré un seul centimes d’euro. Assistante sociale civile compétente, à l’écoute, rassurante, tout ce que je n’ai pas trouvé chez celle de la gendarmerie. Espérons juste que notre dossier banque de France aboutira. S’il nous arrive malheur, un devoir pour mon mari et moi, ne pas refiler aux enfants les tracas financiers. ……..
    Je souhaiterais que comme moi, d’autres parlent. Cela libère la tête de parler. A force de ruminer on a l’impression que l’on devient fou. On se lève en pensant aux mêmes choses, on se couchent en pensant pareil, la journée idem.Ils ont l’art et la manière de vous emmener dans cette grande roue qui déchire, broye, ravage. Libérez vous. Moi je n’ai plus rien à perdre j’ai déjà tant perdu.

    LOU

  78. Bonjour,
    Incroyable, impensable de lire tous ces témoignages !!! Matière à être très interrogatifs quant aux bonnes manières de MANAGER ???? Ils veulent la perte des hommes et ensuite celle de votre corporation ces TORDUS qui continuent à ENCADRER ??? Dommage, les Français ont tellement de liens et confiance en la Belle GENDARMERIE… la destruction de cette entité donne satisfaction à qui – un petit comité d’individus TORDUS – Ce n’est pas la Gie qu’il faut juger ! Vous devez mettre ces PERVERS sur un banc d’accusations pour qu’il fassent face à leurs responsabilités – SANS UNIFORME – mal dans leur peau – infériorisés sans ce bel uniforme – ce ne seront plus des HOMMES – juste des quelconques personnage à interner ! Ils ont certainement oublié qu’il existe une vie civile – on s’y fait appeler – Monsieur ou Madame – seuls préfixes. Là on s’y sent moins à l’aise, sans GALONS Jouissifs.
    La nature, elle, respecte l’HOMME – l’HOMME doit apprendre à la respecter !!!!
    BOUBOU

  79. Ce dossier est AMUSANT- ne derangez jamais un colonel ou l’etat major pour verifier la « securité » à – X- des VICTIMES- ils confirmeront que leurs regiments ne les interressent pas et se mettront -tout seul- à X+1 en DANGER-

    X represente donc – VOTRE securité- et personne n’a le pouvoir de l’assurer
    X+1 represente donc la securité de vos SUPERIEURS

    Maman de -X- je suis obligé d’attaquer- à X+1- au niveau de la TETE- pour eviter que le NAUFRAGE de – X+1- entraine le NAUFRAGE de soixante millions de X- – AMUSANT- mais la PRESSION est trop forte pour un gamin qui deteste – X+1- et ne respecte que -X- si -X- le respecte-

    17.8% de suicides sur les lieux militaires- permet facilement à l’armée d’eliminer le « lien »- une « baisse de morale » suffit – SIMPLE, pratique mais -sans interet- la PRIORITE devrait etre de rechercher les « causes » de baisse de moral pour eviter de trop frequentes -recidives-

    cela laisse -82.2%- d’explosion à domicile et de suicides à domicile – ce qui permet facilement de beneficier de l’impunité et d’accroitre les problemes familiaux- dans l’absolue ,cela n’elimine pas le -HM- mais c’est AVEC ces « suicides » à domicile que vous aurrez les plus de RISQUES d’etablir le « lien »- et cela ,avec ou sans -HM- j’esperes juste que le « lien » n’est pas suffisament VISIBLE dans mes papiers pour eviter d’avoir de façon « deliberé » à X+1 refusée d’encaisser un contrat- avec ou sans HM

    je demande à mon interlocuteur de gerer ses problemes militaires à – X- à sa convenances et il se propose à -X+1- de venir passer l’aspirateur chez moi- je « suppose » que si quelqu’un à X+1 se proposait d’attaquer sa famille ,il reagirait avec des attaques « legales » à X -mais ayant eu le POUVOIR ,que l’on pourrait discuter evidement ,d’annuler « legalement » – X pour arriver à X+1- à moins de prendre ses « cons » de contribuables citoyens à X pour des « cons » proposer d’utiliser « legalement » – X- pour se battre dans X ,deplacé à X+1- en sachant que la « verité » de X est DEFINITIVEMENT compromise -m’autorise à penser que X est son SALAIRE legal prelever sur les impots legaux des portefeuilles financiers imposables des citoyens mamans -et assurant la securité de son etat- et plus 1 un impot illegal ,prelevé sur la VIE non imposable de mon fils à encaisser sur mon portefeuille moral – c’est le PRIX du PLUS 1 que je reclame à la CEDH-

    -cons ou non ,avec leurs QI ,les « cons » suivent les regles mais le QI de mon interlocuteur ne me permait pas d’envisager qu’il est « con » – donc il est VOLONTAIREMENT à X+1

    MILITAIRES , et , ETAT signent ensemble un CONTRAT aux regles bien precises – le BUT etant d’utiliser le militaire pour un usage ,bien precis – le TAUX d’USURE- comporte certainement ,la fatigue ,les depressions, les alcooliques ,les envies suicidaires et les suicides, les morts en exercices ,en OPEX ,ect;;; integrant aussi la confiance et le respect- mais le TAUX d’ USURE ,d’un objet ,d’une chose vivante ou d’un HUMAIN qui se croit -citoyen et militaire- est et restera à -X-
    je reclame donc , une EXPLICATION ,sur une USURE illegale correspondant à X+1 a un detrournement de l’usure habituelle – DOUOLOUREUX de faire encaisser un contrat d’engagement à X- le SANG restera à X et l’ETAT restera à X+1 – en FRANCE ,il y a juste un ELEMENT à ne jamais MANIPULER- -les MATHEMATIQUES etant encore plus IMPARTIALE que le DROIT

  80. En réponse à LOU :
    J’aurais tendance à dire que les meilleurs partent ou sont déjà partis. C’est à croire qu’en Gendarmerie, on ne garde que les loups aux dents longues lesquels sont prêts à te faire payer
    ton honnêteté, ton humilité mais aussi tes faiblesses. Malheureusement, nous ne pouvons compter que sur nous-même les trois quarts du temps et les souffrances sont parfois terribles et longues mais j’ai appris (toujours par moi-même) qu’il y avait une petite Lumière au bout du tunnel et qu’il ne fallait pas la quitter des yeux même dans les pires moments de notre existence.
    Tous ces gens mal pensant connaissent vos faiblesses et ils s’en servent pour vous détruire toujours un petit peu plus, que ce soient les Officiers, les gradés et même vos propres collègues tous grades confondus. Les primes, les pagres et tout le reste n’ont toujours été que de la poudre aux yeux et n’ont servi en fait qu’à mieux nous diviser puisque je constate que même à l’heure actuelle, les plus anciens n’en finissent plus de courir apès…..la carotte..Mais qu’espèrent-ils ainsi ?
    Nous sommes devenus moins que des pions et les soit-disant avancées nous ont projetées dans un puits sans fin où notre mort est au rendez-vous. Je ne suis pas pessimiste mais réaliste et ce ne sont pas nos problèmes quotidiens qui les intéressent. Nous sommes revenus à l’âge de pierre, c’est à dire avant 1989 où notre disponibilité est redevenue ce qu’elle était mais avec beaucoup plus de travail et de contraintes et avec la considération en moins. Pauvres de nous et croyez bien Lou que je suis de tout coeur avec vous et avec tous les autres qui subissent toute cette souffrance au quotidien.
    Nous avons le droit d’être différents, d’être heureux autrement, de travailler honnêtement. Rassurez-vous, la Vérité éclatera au grand jour mais notre Institution risque de ne pas s’en relever.
    Je dirai que l’idéal, ce serait de quitter le bateau avant qu’il ne coule mais il faut bien vivre pour nous et surtout notre famillle. Courage à vous et à tous les vôtres. Ne lâchez rien comme on dit actuellement, nous n’avons pas d’autre choix que de nous battre.
    Amicalement à vous

  81. Chers amis,

    Ne vous laissez pas gagner par le pessimisme.
    Il y a quelques temps, j’ai indiqué sur un forum que 2012 marquerait une rupture.
    En effet, je peux vous assurer que des procédures en cours vont très prochainement mettre face à leurs responsabilités certains de ces bourreaux.
    Le harcèlement constitue un délit pénal. Les auteurs devront répondre de leurs responsabilités devant les tribunaux correctionnels. Des décisions de justice seront prononcées et ainsi la jurisprudence sera enrichie.
    Les responsables de ce collectif savent que ces actions en justice sont en préparation.
    Moi aussi je le sais, et pour cause… Comme le savent un certain nombre d’entre vous, Je vais faire traduire certains de ces militaires devant les juridictions compétentes très prochainement.

  82. Nouveau suicide d’un policier !

    « un policier s’est suicidé dans la nuit de samedi à dimanche en avalant des médicaments près de son domicile en Seine-et-Marne, à quelques jours de son passage devant un conseil de discipline de la police, a-t-on appris dimanche de sources syndicales policières. »

    • Wagram tous tes posts sont interessants à lire sur le sujet qui nous préoccupe tous – dieu veuille que ton action soit couronnée de succès – le nouveau suicide d’un policier nous oblige à penser qu’il faut que ces tragédies s’arrêtent car nul ne sait à l’heure actuelle combien de temps cette tragique situation va durer – malheureusement une fois de plus dans ce récent et triste fait d’hiver il ressort, si l’on lit les médias, que la raison de la disparition de notre collègue est dûe à un dépit sentimental au sein même du commissariat où il exerçait – en fait encore une raison d’ordre familial ou personnel à la victime – nul ne peut ignorer que c’est possible cependant tout autre raison ne peut être écartée – l’enquête qui a suivi ce suicide ne peut être, déjà, terminée pourtant les médias ont déjà donné le motif de la disparition, ce qui équivaut à annoncer que ce dernier sera celui qui sera avancé par la hiérarchie policière – que va devenir alors cette nouvelle famille endeuillée ? – oui Wagram tu représentes, par ton action, une planche de salut qui peut faire bouger les choses dans le bon sens aussi tiens bon – je te suis !!!……… nous te suivons !!!!…….. tous ? –

  83. vous remarquerez que vous ne savez toujours pas ce qui est « arrivé » à mon fils- c’est beaucoup trop « con » pour VALOIR la VIE d’un gamin de vingt trois ans- mais quelques soient les elements -internes- au regiment – le 20.4.2006 en ecrivant -« la loi ,ça existe aussi pour moi »- il savait qu’il etait à X- « papa ,maman ,restez comme vous etes »- il savait que j’etais à X-1- « les putes c’est sur le trottoir pas dans l’armée- il savait que mon interlocuteur du 25.4.2006 se declarerait à X+1-

    qui manipule qui? – X-1-mamans obligatoire puisque hierarchie est à X+1 , l’ecart entre citoyens est bien de deux points–et risquerait de degringoler à toutes vitesses si le calendrier n’en limitait pas la chute- plus X- subordonnés- plus X+1- hierarchie- donnent bien
    total de TROIS X ,gerer dans l’OMERTA puisque personne n’a acces aux papiers- -X-1+X+X+1=3X

    Citoyens civils mamans  » des cons » plus citoyens militaires « pris pour des cons » donnera une balle dans la tete obligatoire
    -sans appuies- vous l’avez « fatigué » -puis-« enervé »- puis une heure apres -« mis en colere »- – et l’etat compatissant serait « surpris » que -moins 6- gerer à l’aveugle selon les regles de-4- par plus 6 – EXPLOSE?

    dans l’absolue ,si mon ironie voulait faire le pan à l’ironie du colonel ,de son audition – j’acceperais sans probleme les declarations du PRESIDENT- 82 morts en AFGANISTAN depuis 2002- il a raison ,il faut retirer les soldats français d’afganistan si leurs « securités » n’est pas assurer et qu’ils sont tués par les alliés mais les chiffres prouvant que pour fabriquer un mort en afganistan ,il faut « user » à à X+1 dans les casernes- et tuer à X+1 , 15 français pour fabriquer 1 mort – je propose donc qu’on passe directement des -ecoles- aux – OPEX- au moins ,le militaire aura une VSA à jour et avec ou sans consignes ,avec ou sans contrat sera doter d’une ARME et d’une cible correcte- avec autorisation de tirer- il a une chance de poursuivre sa VIE- ou de la DEFENDRE

    RISIBLE-à X+1- la prioritée est de retirer les militaires des casernes -pas d’invité les mamans a gerer leurs securité en -post mortem- et de prendre la place des colonels en -ante mortem-

    vous croyez que je vais reussir à faire encaisser ce CONTRAT- X-1 ,mes problemes familiaux sont bien loin derriere les problemes militaires à X+1- mais les subordonnés ayant des problemes militaires à X ,qu’ils existent ou non ,n’ont aucunes possibilités de les resoudre- 7et20-calendrier

  84. Bonjour à toutes et à tous,

    Pour la clarté des textes, pourriez-vous tenter d’éviter au maximum les abréviations utilisées dans la Gendarmerie (type OPEX, etc…) et l’usage un peu abusif de mots écrits en majuscules qui sont – sur le Net – considérés comme des cris (source: https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9tiquette )

    Merci
    L’administrateur

  85. bien sure que c’est des « cris »- comment hurlez plus fort qu’avec un -suicide- pour mon fils ,je suis tranquille- il ne peut plus -« mourrir »- reste à savoir ,s’il est mort -libre avec des droits- ou – gratuitement ,en legitime defense ,sans droits- le dossier etant clos et tout etant dedans -je me moque des modalités de defense de l’etat- j’irais jusqu’à dire que l’encaissement de ce contrat ne m’interrese plus – mais- -ce qui coince pour les survivants ,qui ne veulent pas mourrir et les mamans qui preferent des fils vivants – ce sont les voies de recours -vivant -mourrant- ou mort- sinon ne soyez pas surpris des hecatombes -je demande à l’etat d’eliminer le lien et d’encaisser un contrat- il cree le lien et refuse le contrat et l’etat- je monte plus haut pour savoir , non pas ce que l’on a fait à ce gentil gamin mais ce qu’on lui a ingurgiter dans sa tete de « cabochard »- mais etant responsable ,je suis probablement assez obscure car je ne veut pas etre responsable du suicide d’un seul participants de ce dossier – je repette donc que j’ai reussit à « tous » les proteger- sauf l’auteur de la lettre du 17.7.2010- les droits etant la seule protection à l’heure actuelle ,autant les encaisser -spontannement-avant de les rendrent -deliberement- illisibles-

    ma depression à -X- ne regarde que moi- l’etat mental de mon fils à X+1 est bien de la responsabilité de l’etat mais risquant d’entrainer des depressions en cascades -il faut un -« butoir »-

  86. Bonjour Roger Marie Odile,
    Je comprends votre douleur ainsi que votre colère contre une institution, dont certains personnels qui la serve, je dirai une minorité (1à 2%), sont soupçonnés de ne pas avoir pris la menace à sa juste mesure ou intervenu, et de ce fait pris leur responsabilité en temps voulu.
    Avouer et diire la vérité de la part des ces personnels sera une démarche très difficile, car souvent ils souhaitent protéger le bon déroulement de leur carrière et que ce dernier, ne soit pas entaché pour arriver au but qu’ils se sont fixés.
    Mais je voudrai vous demander, car tous les lecteurs n’ont pas participé à un stage en école de transmission codée, d’écrire clairement votre texte et de ne pas employer de code pour définir tel ou telle intervenant dans votre récit.
    Je vous en remercie d’avance.
    Très bon courage à vous, en souhaitant que toute la lumière soit faite sur cet événement douloureux et que les responsables soient désignés et rendent des comptes devant la justice.

    • Un système relationnel,si pervers soit il, ne fonctionne que par la collaboration active… De tous les protagonistes.nos comportements les plus inacceptables sont des langages avec lesquels nous tentons de parler de nos blessures. Ces blessures s organisent autour de l injustice, de la trahison, de l humiliation et de l impuissance.La disparition d un des nôtres par le suicide nous accable pour la vie d un sentiment de culpabilité… Je souhaite que les réels coupables ressentent ce sentiment si profond, si ancré en chacun de nous ayant vécu pareil drame, au moins une minute dans leur vie afin d accepter LEUR part de responsabilité ainsi que tous les protagonistes …

  87. le dossier de mon fils est -clos- j’ai ma reponse à tous les elements douloureux

    je suis tranquille ,mon fils ne peut plus mourrir

    evidement si je veux proteger tout le monde -c’est juste parceque je sais- et il faudrait etre idiot pour ne pas le comprendre -c’est que personne ne peut prendre la responsabilité du suicide d’un gamin- alors dans certaines conditions ,les enquetes sont impossible ,il faudrait ne pas en prendre la responsabilitée et la faire retomber sur d’autres subordonnés- mais c’est pourtant juste la verité qui protege les autres-

    on dit la verite ,on encaisse le contrat, la famille accepterait l’impunité -mais on ne renvoie pas sa responsabilitée dans la gueule des familles

    le colonel s’est juste ebouler exactement comme mon fils ,sur un element imprevisible – mais il s’est ebouler sur un coup de pied aveugle de la maman – c’est impossible- si la pression est trop forte pour le colonel ,evidement que le militaire explose-

    j’ai juste un contrat à faire encaisser -les erreurs ne m’interrese pas ,je les acceptent meme volontaire- mais pour la securité ,il faut qu’il soit encaisser -dans les termes ou il a été signé et appris- sinon ,le probleme interne est dramatique-

    la meilleur chose qui peut arriver aux militaires ,pour remettre de l’ordre ,c’est de reussir à faire encaisser -un seul contrat- sous la contrainte- moi ,pour les motifs et le reste je m’en moque- il n’y a qu’une personne qui a volontairement fait basculer le droit de X à X+1 -et maintenant ,essayer juste de lire impartialement -des textes ,des reglements ou des lois -ecrit à X à X+1 – vous n’aurez qu’à tous les inverser – et si vous voulez poursuivre ,prennez le dictionnaire à n’importe quel page – debuter pas « iliote »

  88. logiquement -tout militaire sous contrat avec l’etat- a droit à une VSA annuel -(visite systematique annuelle) -prevue pour controler la capacité à encaisser le harcelement physique et moral -volontaire ou non – prevue dans ce contrat- il n’y a donc aucune contre indication à ce que le procureur en relise les conclusions -sur les feuillets recapitulatifs obligatoires ,dans leurs petites cases- je lui apporte la date , datée par les textes puisque la categorisation annuelle aussi conclue cette VSA- je n’ai pas besoin de cette VSA ,les ballons explosifs transformables en OVNIS n’en ont pas besoin mais pour proteger les -matricules- comprendre leurs parcours et leurs points d’appuies -c’est indispensable- donc je vais donner des « idées suicidaires nouvelles » au procureur qui ignore les risques à X+1 et pense que signé ,c’est pas deliberé-1m75-56kg vivait seul sur ses reserves de survies-inutile à X+1 de l’encourager à coups de pieds illegaux à passer à l’acte-il savait qu’il ne pouvait repondre aux ordres illegaux mais personne n’a de reponse aux ordres arbitraires- cela n’existe pas-article7-

    les CSO -logiquement font bien leur travail – contrairement à ce que pense le ministere apres les suicides- ils ne sont pas chargés de selectionner des alcooliques ,pas assez rustiques ,depressifs et venant de familles defavorisés à probleme dont les parents vont avoisinés les soixante ans- donc idealiste ou alcoolique – selectionner parmis la pietaille de citoyens à X- pour servir l’elite de citoyens à X+1 ,chargés de les faire exploser avant le stade de la cirrhose-donnera des idealistes qui vont plonger dans l’alcoolisme et des alcooliques qui ne vont pas s’ameliorer -comme ce n’est pas moi qui est legaliser -X+1- je ne vois pas d’inconvenient à cet eugenisme- pourquoi pas?

    tout citoyen est unique -tout citoyen est egal à X mais tous citoyens moins egaux à X que plus egaux à X+1 va avoir envie de boire -donc ce contrat s’encaisse dans l’alcool- les depressions et les envies suicidaires- dramatique ,ce contrat -il vaut mieux l’encaisser spontanéement à X et eviter les mamans à X-1 -evidement que les X+1 n’ont jamais voulu tuer les X ,mais les X+1 veulent faire joujoux sans soucis avec le P de leurs X- P du SIGYCOP qui meme s’il n’a pas le droit de reflechir ne peut pas ne pas reflechir- SIGYCOP ,traduction impossible ,c’est le profil medical -conclusion des vsa- amusant comme tout ,il suffit de demander comment on n’a pas tuer mon fils pour comprendre comment on tue tout le monde – RISIBLE-

  89. Des cadres de Sup de Co jugés pour des faits de HARCELEMENT, suivi de suicide !!!
    Récit publié sur le blog ‘Police et Réalités’ et retranscris ici pour prise de connaissance par tous !!
    Ces témoignages sont édifiants et très poignants !!!

     »Je n’avais jamais vu autant d’éléments caractérisant du harcèlement dans une entreprise”, a témoigné à la barre un inspecteur du travail. Jusqu’à vendredi se tient en correctionnelle le procès de quatre cadres de Sup de Co Amiens pour harcèlement moral à l’encontre de sept salariés ou ex-salariés. Une ancienne directrice, rétrogradée, s’était notamment suicidée en se jetant par la fenêtre de son bureau en juillet 2009.

    L’inspecteur Julien Eggenschwiller a interrogé 45 salariés, en grande majorité des personnels administratifs soit environ la moitié du personnel, avec l’aide d’un deuxième inspecteur, Jacques Thellier. Ils ont conclu qu’une vingtaine d’entre eux souffraient au travail. “C’est anormalement élevé”, a souligné Jacques Thellier. “En face, la direction était dans le déni, recourant toujours à des explications du genre : ‘c’est d’ordre personnel ou familial’”. “On se heurtait à un mur d’inertie”, a-t-il ajouté dans le tribunal d’Amiens, disant n’avoir “aucun doute” sur le caractère “délibéré” du harcèlement par la direction. “Même les salariés qui ne faisaient pas l’objet de harcèlement, le vivaient très mal, ils souffraient de la souffrance des autres”, a assuré Julien Eggenschwiller.

    “Une école qui doit former des cadres au management”

    Les deux inspecteurs ont énuméré des “brimades”, “propos vexatoires”, comme ‘la fatigue, c’est un problème d’organisation”, lorsqu’un salarié se plaignait de la charge chronique de travail ou “soit on part, soit on va au standard”, des “pressions” pour obtenir des ruptures conventionnelles de contrats, des “opérations de déstabilisation”, ou encore des “mises au placard”. “C’est un paradoxe, c’est quand même une école qui doit former des cadres supérieurs au management”, a souligné Jacques Thellier.

    Les quatre hauts responsables de l’école encourent jusqu’à un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende. L’association Sup de Co, représentée par son président Bernard Désérable, encourt jusqu’à 75.000 euros d’amende.

    L’on peut retrouver dans les faits décrient ci-dessus, des manières de management, utilisées par certain personnels de catégorie officier, sous les ordres desquels, j’ai servi ces trois dernières années. Dommageable pour les personnels qui travaillent sous les ordres de tels ‘prédateurs’.

  90. La narration de ces faits de harcèlement moral, se déroulant dans une école formant des cadres au management, démontrent bien que des cadres sont formés pour anéantir psychologiquement  »les maillons faibles ».
    Dans les écoles formant les personnels de catégorie officier, en serait-il de même ?
    A lire les témoignages de victime de harcèlement au sein de l’institution, le même mode opératoire est souvent utilisé.
    Des cours spécifiques, seraient-ils prévus au programme, pour réduire au silence et épuiser psychologiquement les éléments courageux qui osent dire et révéler la vérité.
    Vérité, qui pourrait être fatale pour l’avancement de carrière des personnels constituant la hiérarchie qui a laissé se perpétrer ces dysfonctionnements, ou dérives au sein de l’institution.
    Question qui restera surement sans réponse. Mais elle mérite d’être posée !!!

    • GAIREPEE,

      La question n’est pas sans réponse, bien au contraire, et c’est essentiel de pouvoir, grâce aux nombreux témoignages de pouvoir le démontrer.
      Des études ont été faites, cela a été repris dans un forum, il serait intéressant de reprendre
      l’article.
      Lorsque nous regroupons les cas nous voyons bien que souvent, les auteurs de harcèlement, sont « sortis » des même promotions, ou de la même école.
      Ces méthodes sont bien enseignées, tous ne sont pas des « harceleurs » tout dépend de la personnalité de chacun.
      Il faut le rappeler, la gendarmerie est composée d’hommes de valeur, j’en ai connu, certains ont des valeurs humaines, que l’on retrouve rarement ailleurs, mais par pitié pour tous ces gendarmes prêts à passer à l’acte, que la hiérarchie réagisse et qu’elle prenne en considération les cas dramatiques.
      Pour tous les témoignages que nous avons, en cas de malheur, nous ne resterons pas muets.

  91. la question se pose mais peut avoir une reponse- la hierarchie n’a pas une volonté deliberée de tuer son personnel ,elle est coincé par sa volonté delibere de ne pas vouloir savoir comment on y arrive

    si tout va bien ,dans un regiment ,le colonel gere ,maitrise ,il n’y a pas de suicides ou de HM et aucune raison d’informer l’etat major – si tout va mal ,dans un regiment ,meme simplement par desordre ,le colonel va bien se garder d’avertir l’etat major – donc l’etat major n’a theoriquement que trois façon l’apprendre – le militaire leur ecris – l’etat major fait redescendre sur le colonel – la pression augmente et le suicide a juste été differé – les familles se plaignent ,l’etat major imbus de son autorité ne leurs accordera meme pas de l’attention et personne ne pourra savoir qui s’est plaint de qui! -le militaire envoie sa reponse par un « suicide »- les ennuies commencent -on va eviter les enquetes car il y a plus de chance de trouver au regiment ,un probleme militaire qu’un probleme familiale – la seule defense de prouver que la securité etait assurée est de prouver avoir respecter à la lettre les droits -mais si on ne peut pas – on va se cacher derriere l’omerta-

    il y a encore un -moyen- de suggerer le desordre- si deux ans avant ,une alerte sur ce regiment avait- ce qui est exeptionnel -lancé sur -internet- signalant ,en meme temps ,les plaintes des familles ,le HM et physique, l’inertie dee la hierarchie et le suicide d’un gamin- « suicide » qualifié de sans elements anormaux par la hierarchie faisant envisager que le suicide d’un gamin est normal – si l’etat s’etait inquieter de demander à l’armée la definition de sa limite de la normalité -je n’aurais pas l’impression que les reglements à X servent à faire exploser les gamins et que les limites à X+1 servent à m’en faire porter leurs charges

    1 ou 2% de la hierarchie est concerné – je pense surtout que la hierarchie est coincé- 1 ou 2% de « cons » qui dirigent n’est pas grave s’ils sont controlables -l’ennuie dans mon dossier ,c’est que j’ai ecris à l’etat major et recu une reponse-

    je n’ai pas mis ,le rapport du colonel en opposition à son audition -ils auraient pu en faire un -subordonné- et de toute façon ,il etait -subordonné-

    non ,j’ai mis en opposition le rapport d’etat major et l’audition de leur point d’appuie- c’est plus interressant- il faut choisir- on abandonne l’un pour l’autre et on prouve que l’un est dangereux et on ne le controle pas – on abandonne l’autre pour l’un et on prouve que l’on est dangereux et que l’on ne se controle pas – on garde les deux ,à X+1 et on prouve que les enquetes sont impossibles et le contrat illisible? – mon fils a repondu en militaire à X- mais militaire epuisé -et l’etat major est incapable de gerer X donc gere X+1

    Le pistolet sur la tempe ,c’est les limites à X de ce contrat- X+1 ,c’est les limites flexibles de ce contrat qui l’ont fait appyer sur la gachette mais X etant les limites inflexibles de l’etat -ce qui se passait à X n’est pas important -moi ,je n’y suis pour rien -il faudra juste que je pense à expliquer à ce colonel ironique ,comment on peut en vouloir à quelqu’un dont on ne connait pas l’ortographe -avec raison et une garantie à 100% – j’attends juste une reponse ,sans HM pour debuter l’enquete-

  92. Pour répondre à Gairepee – Des méthodes …. qui peuvent être exploitées ou pas – selon la personnalité. Souvent égocentriques, pervers, solitaires (ces petits faux officiers), ils agissent en essayant d’emmener plusieurs subordonnés à qui l’on à fait des promesses de déroulé de carrière !!!!
    Plan B : actions de destruction (avec l’espoir d’être enfin apprécié par la hiérarchie) – jouissives pour eux et uniquement eux !!!

    Leur profil : cercle familial – néant, souvent célibataire géograhique … ou séparé (l’épouse qui prend conscience de l’individu avec lequel elle vit – fait sa valise), n’a jamais partagé sa vie à deux ou très peu, les enfants nés d’une union dissoute (s’il y a) leur tourne la tête à vie…
    Leur aveu de faiblesse – la jalousie de la réussite socio-professionnelle des autres. Ces autres qui sourient, ne négligent pas à vous exprimer leur joie de vivre d’aimer leur épouse et enfants.

    Il faut conclure – On ne peut pas laisser des subordonnés heureux, compétents, félicités par des officiers (les vrais) – la faiblesse reprend place.
    Plan B – Jalousie (sentiments d’infériorités) = destruction de l’autre !!!

    Les voir vieillir, seuls, abandonnés, ni ami ni famille, plus de liens et jugés… ce doit être également jouissif !!! –

    Quel plaisir ces manières d’être un soit-disant représentant du patriotisme, de l’uniforme !!!
    Ce ne sont pas des places de prisons qu’ils faut considérer dans le budget du ministère de la justice. Nous sommes à l’heure où il y a urgence – plus++++ de places dans les asiles psychiatriques et qu’ils y restent à vie. C’est vital afin de sauver des vies !!!!!

    • Merci Folies
      Très bonne analyse, et une part de vrai dans ton commentaire.
      C’est exactement le profil de deux ‘prédateurs’ rencontré dans ma carrière.

  93. Merci de votre travail, de votre courage, de votre engagement,
    Merci de ce blog!

  94. Chers amis,

    Dans le numéro de l’ « EXPRESS » de cette semaine (du 25 au 31 janvier 2012) Vous pouvez lire un article de deux pages complètes sur le suicide du Gendarme Myriam SAKHRI qui s’est donné la mort avec son arme le 24 septembre 2011 à l’âge de 32 ans. Il ressort de cet article de cette jeune femme avait pris la décision de porter plainte pour harcèlement.

    Le silence commence à se rompre sur ces tragédies qui poluent la Gendarmerie.

    • Merci de ton message Wagram car cela nous permet, à nous qui sommes concernés par la reconnaissance tant attendue du harcèlement au sein de notre Institution, de voir qu’enfin il n’y aura plus, ou moins, ce silence pesant et l’ignorance totale de la hiérarchie par rapport à ce problème qui est préjudiciable à tous – il faut espèrer, maintenant, que les dispositions suivront et que les médias, dans leur totalité, se feront echo de leur collègue –

    • Merci Wagram, c’est déja un grand pas !!!

  95. pour l’instant – je ne me bat pas encore sur le HM- j’ai juste un humain ,inconnu,épuisé et amnesique qui evolue à X+1 sous les ordres d’un humain ,connu,epuisant et amnesique gerant à X+1 un contrat signé à X -le premier humain hurle que cela ne lui semble pas legal et le second humain hurle que tout est légal puisqu’il est proprietaire -du temps et de l’espace- de tous ses matricules ,victimes ou non- ça ,c’est pour l’enquete-

    pour l’instant – je me bat juste pour faire encaisser un contrat identique pour tous – signé à X – appris à X par X et par X+1 -ce contrat ,gerer au non dans l’omerta du silence -repose sur l’autorisation implicite de X+1 de faire exploser X mais de le faire exploser à X- de toute façon ,logiquement ,on encaisse un contrat et ses deux signatures en meme temps- les mamans n’ayant pas à intervenir-

    l’enquete sert juste à verifier l’abscence de HM- « t’as signé ,tu vas jusqu’au bout »- -X+1 ,avec l’aide de tout son regiment d’anonymes pourra t’envoyer à X+1 tous les coups permis ou non , on utilisera ta vie en propriétée privée ,et tu ne pourra pas t’echapper ,ni te defendre- c’est pas un peut du HM

    -« tu n’as pas le droit- la loi ça esixte aussi pour moi- s’adresse à la BASE à X- « je vais etre libre » -s’adresse à mon humain à X+1-  » mais la liberté à un cout- ce sont les consequences qui sont incalculable »- s’adresse à mon interlocuteur du 17.7.2010 -qui dans ce dossier- s’est emparée de la « liberté » de tout le monde – Prisonnier à X+1 ,sans droit – cet interlocuteur contestait la « liberté physique » de tous les militaires- la « liberté d’expression et d’opinion » de tous les militaires et de tous les citoyens -ma liberté d’avoir une enquete correcte et la liberté de mon fils d’avoir un contrat equitable- on reprend donc tous ces petits individus par la main pour les renvoyer dans leurs dix huit mettre à X – rendre ce contrat deliberement arbitraire apres la mort du gamin n’est pas la meilleur façon de prouver qu’il n’etait pas deliberement traité de façon arbitraire avant -mais me prouver que l’on arrive à provoquer des « suicides » à X+1 pour me prouver que le gamin est mort sous la contraite d’un contrat qui n’existe pas – c’est encore plus RIGOLO – sauf si vous le penser -INADMISSIBLE- en tout ca ,je n’y suis pour rien-

  96. C’est vraiment terrible ce qui vous est arrivé. Vous êtes vraiment courageux !
    Je vous souhaite beaucoup de chance pour votre blog et pour son but, vous le méritez !
    Sincérement,

  97. Roger Marie Odile, un contrat est un contrat, avec des clauses précises.
    Lors de la signature de mon contrat, aucune clause ne spécifiait, que lorsque au cours de ma carrière, je me trouverai en présence d’un personnel, que l’on pourrait nommer, au vu de son comportement ‘ripoux’, je devais détourner les yeux, ne pas intervenir, rien dire et surtout accepter de le voir commettre des infractions prévues par le Code Pénal.
    Alors que ces mêmes personnels, constituant la hiérarchie, et ne souhaitant pas qu’une certaine vérité soit révélée, vous font la morale, quand vous n’avez pas assez de résultat dans le cadre de votre travail.
    En deux mots, votre hiérarchie vous demande plus de résultat dans le relevé d’infraction, l’identification et l’interpellation de personne soupçonnée de s’être rendue coupable de faits prévu par le Code Pénal Contravention, Délit ou Crime.
    A contrario, ces mêmes personnels, vous demandent, même vous obligent de vous taire et de ne pas parler de faits illégaux, dont vous avez été témoin au sein même de votre lieu de travail.
    Cherchez l’erreur !!!

  98. CE MESSAGE S’ADRESSE A TOUS

    Nous étions préparés à recevoir des messages plus ou moins contre nous, nous ne pouvons
    pas plaire à tout le monde, c’est bien connu.
    Nous avons été gâtés, vous avez été tous d’un grand soutien, je vous en remercie.
    Un seul message, que j’ai reçu hier, dans la rubrique Les vraies causes du drame de Chateau Gontier, a été lapidaire. Non pas qu’il nous insultait, mais il salissait la mémoire de mon fils.
    Il était bien convenu à la création de ce blog, que nous ne censurerions personne, les seules
    choses que nous ne pouvions tolérer c’était les insultes envers nos disparus.
    Depuis 3 ans que je vais sur tous les forums, qui parlent du suicide des gendarmes, je n’ai jamais vu écrit ce que j’ai vu, hier.
    Le geste de mon fils était qualifié de tentative de meurtre.
    Je rappelle pour ceux qui ne sont pas au courant, que la seule victime dans ce drame, c’est mon fils David. Jusqu’à la fin des temps il est INNOCENT. Il n’a été condamné par aucune justice, d’ailleurs, il n’a eu droit à aucune justice, puisque ses harceleurs, vivent en paix, et poursuivent une carrière normale.
    Hier j’ai bagarré de 12 h à 17 h 30 pour faire enlever ces propos dégueulasses.
    Je veux bien me battre contre la gendarmerie, mais je ne veux polémiquer avec personne.
    Ce blog devait être un lieu où les gendarmes harcelés pourraient dire leur souffrance, un lieu également pour les familles touchées par le suicide d’un des leur, et enfin le lien pour réunir les témoignages et agir.
    La vie nous a trop malmenée mon mari et moi même pour supporter les coups bas portés par ce que nous étions venu aider.
    La seule chose que nous avions à gagner dans cette action, c’était le soulagement de savoir que peut-être cela pourrait éviter d’autres drames.
    Nous nous retirons de ce blog et du collectif.
    Je continuerai à soutenir ceux que je soutiens, vous avez mes coordonnées parce que je me suis engagée à fond avec vous..

  99. françoise et ses amis ont du « courage »- c’est à l’etat de defendre ses militaires ,pas aux mamans
    – au minimum de mettre en place un systeme de controle efficace-

    moi ,je n’ai pas besoin de « courage »- un harceleur volontaire ou non n’a aucun moyen de « dire la verité » -s’il veut pratiquer le HM ,il faut surtout qu’il evite les papiers- c’est à dire d’ecrire « sa verité »-

    si on l’y oblige alors qu’il se sent proteger par l’omerta et par l’etat- on va arrivé à du grand guignol – pour l’instant ,mon fils « legal » d’apres les reglements militaires evolue dans un regiment transformé en asile d’alienés -en portant plainte ,j’ai etendu l’asile d’aliené à la france -et comme plus on est de fous ,plus on rit ,j’ai invitée la CEDH à participer au jeu

    attaqué d’emblée une maman en l’integrant dans les signatures et les missions d’un regiment revient à lui faire encaisser un contrat qu’elle n’a pas signé- attaqué un militaire sur les reglements et recuperez sa reponse legal à X pour l’encaisser à X+1 revient à prouver que le militaire avait raison et qu’il etait attaqué illegalement

    en fait – la FRANCE- pays des droits de l’homme n’a pas eu le courage de donner un horaire à son militaire- je n’y suis pour rien- le colonel a juste integrer dans son rapport pour defendre ses ecris et sa gestion ,les horaire d’un QL imprevisible le 7 puisque mis en place le 20 entre 10h31 et 11h30 – fusionnant deux horaire revient à prouver que tout le monde perd la tete- fusionnant aussi deux coups de telephones , integrant et expliquant un erreur de ma part pour l’expliquer – deplacant deux pions dans l’espace pour obtenir un contact destiné à prendre sa victime en bouc emissaire -il avait besoin à ce moment là d’un recipice et de placer ce recipicé – puis ayant pris un point d’appuie qu’il ne pouvait pas rendre anonyme ,il s’est rendu compte que le recipicé etait plus dangereux ,il l’a enlever – pour la securité de celui qui ne va pas tarder à se tirer une balle dans la tete -une VSA est obligatoire- si j’analyse bien ,on diminue les chance de survie avec les VSA post mortem mais les signatures obligatoirement en ante mortem augmente les chances de premeditaion et de negligene-

    choissisez- X- c’est obligatoire pour lire un contrat- en choisisant – X- on s’appercoit que tout le monde sait mentir et que le seul à ne pas pouvoir mentie à X ou à X+1 est la victime qui hurle avec raison qu’elle ne peut faire confiance à personne et qui maintenand à le droit de mentir- et on essaye de faire encaisser au prix fort

  100. Françoise, Dame Courage, ne pliez pas sous l’effet d’actes d’intimidation, ou menace.
    Celle ou celui qui a déposé ce message, dans votre post, n’a que ce moyen de défense :
    La Diffamation.
    J’avoue et reconnais que cette façon de procéder est petite, et provient d’un cerveau qui doit être atrophié, par je ne sais quel tourment.

    Françoise, celui ou celle qui a écris ces propos diffamatoires, et infamants qui vous ont blessé, vu qu’aucun Tribunal n’a jugé cette affaire, ni aucun jugement n’a été rendu dans ce sens, disant que le geste de David, était qualifié ‘tentative de meurtre’, et dont vous avez mis toute votre énergie, pour faire supprimer ces propos :
    Infamants : Qui porte atteinte à l’honneur, à la réputation de quelqu’un. Synonyme de déshonorant – ignominieux.
    Diffamants : Qui chercher à porter atteinte à la réputation ou à l’honneur de quelqu’un par des écrits ou des paroles. Diffamer les gens de bien ou diffamer quelqu’un aux yeux du public.
    Doivent, avoir une conscience que nous dirons ‘pas tranquille’, des difficultés à bien dormir la nuit, et être pris de remord.

    N’importe quel lecteur se rendant sur ce blog, ayant entendu parler de ces faits par les médias ou relation, ne connaissant pas le déroulé de l’affaire, autrement que par les articles de presse, n’ayant pas participé à l’enquête, et n’étant pas dans le secret des ‘Dieux’, ne peut écrire cette phrase, et laisser entendre que ce geste est une ‘tentative de meurtre’.
    Car David avait dû être victime, avant d’en arriver à cet acte irréversible, à une pression psychique telle, qu’il devait être à bout !
    Il faut avoir été au plus près des faits, soit comme témoin ou autre, pour pouvoir écrire cela.
    Alors soit le ou l’auteure de ce texte, a connaissance d’une vérité qui n’a pas été révélée, car peut être trop compromettante pour en faire part à la justice, ou alors il faut qu’il(le) explique pourquoi il(le) est si sur(e), de ce qu’il(le) affirme.

    Ce blog dérange, et doit agacer certain, qui ont peut-être quelques faits à se reprocher, ou ont peut être, de près ou de loin (mais jamais très loin), participé à des actes peu recommandables, prévus et réprimés par les articles des Codes pénal et du travail.
    Action participant à un processus, visant à détruire psychologiquement un humain, qui par la fréquence et la répétition dans le temps, peut conduire à la maladie mentale et, dans le cas extrême à un acte irréversible.
    Cette stratégie est souvent mise en place quand une personne (victime), réagit à l’autoritarisme d’un supérieur hiérarchique et refuse de se laisser asservir, elle met en danger, non seulement l’équilibre personnel, mais également la santé de la victime.
    Victime, qui a peut être été témoin de faits gênants, pour ceux qui y ont participé ou volontairement caché, et qui a fait part de sa décision de porter devant les instances concernées, ces actes illégaux.
    Le harcèlement moral au travail, peut détruire une ou plusieurs personnes, il est pratiqué dans le but de nuire.
    C’est un phénomène complexe dont l’origine, et les conséquence sont multiples.
    Nous pourrions dire que le harcèlement, bien qu’il soit sournois et imperceptible physiquement, est une forme de meurtre physique et psychique.

  101. Un grand bravo pour ce blog!
    Le harcèlement moral existe bien en gendarmerie et il est couvert ou étouffé par certains de nos grands chefs. De nombreux faits sont susceptibles de poursuites pénales mais tout est mis en place pour en dissuader les victimes ou les témoins. Quelle arme d’éthique !!! J’ai été confronté à de tels agissement sans que les auteurs ne soient sanctionnés.
    De tels procédés sont inadmissibles en gendarmerie et ils doivent TOUS être dénoncés au plus haut niveau des représentants de l’Etat.
    Il faut que cela cesse et surtout que l’on évite de nouveaux drames!
    Je témoignerai sur les dossiers que j’ai eu à connaître sans réserve. Nous n’avons pas à rougir ou craindre de révéler la vérité, même face aux intimidations et aux menaces pour nos carrières.
    Encouragement à ce blog tout récent dont la consultation et les commentaires démontrent qu’il s’agit bien d’un réel problème connus ou vécus de beaucoup de personnels.

  102. françoise- ne baisse pas les bras- il est plus facile de faire exploser un humain que l’on a en son pouvoir meme sur un coup de tete que d’envisager un humain qui mange son yaourt et decide sans raison d’en envoyer une dans le corps d’un superieur quazi inconnu avant de s’en mettre une-

    diffamation ne peut exister que si l’on en connait les raisons- sans proces ,je ne vois pas comment ,on peut faire la part des choses- homicide volontaire ou involontaire ni change rien- un mort – c’est un homicide- si le code penal permet la notion de -HM- il faut au minimum un proces pour en determiner les causes-

    une pression incontrolable ,meme si elle n’est pas volontaire -qui ne laisse aucune voix de defense n’est pas -normale-

    si les elements internes au regiment avait entrainez le suicide de mon fils- au regiment- je n’aurais jamais rien su- à vingt trois ans ,il se serait juste -tirer une balle dans la tete- avec dix ou quinze ans de plus ,au regiment ,il aurait peut etre reagit comme le tien – mais c’est certain qu’il aurait fini avec sa -balle dans la tete- il faut juste reussir à imprimer dans la « retine » des dirigants – les statistiques- « appuies toi » sur mon fils- X etant indispensable pour avoir un contrat -si un proces semble inenvisageable pour lui ,c’est juste parceque si on me sort un anonyme ,destiné à le flinguer apres sa mort ,la premiere declaration de l’anonyme sera de choisir- X- et de prouver que tout le monde sait mentir- mais « legaliser » un contrat à X+1 etait la meilleur façon de proteger -ton fils- et à tous les gendarmes et militaires suicidés pour raison familiale et pour leurs familles-

    X+1 evolue obligatoirement dans l’auto defense- les suicides sont de la legitime defense et les seuls legaux sont les victimes-

    c’est pour cela que je veut proteger tout le monde -le QI ,le mepris des droits ,l’ignorance des devoirs ,l’incompetence meme involontaire à voir l’epuisement moral n’ont que ce soit dans les casernes ou les regiments -aucune importance- les motifs sont toujours -unique- et si l’etat veut les decliner sur le mode familiale multiples -c’est son probleme- dans l’absolue ,je te signale que s’ils veulent qualifiés ton fils de -meurtrier- et qu’il etait -gendarme- sous leurs responsabilités- il faut envisager qu’ils acceptent -la responsabilités- d’envoyer des meurtriers- proteger la population et faire la loi- à eux de decider si le combat se deroule dans les casernes ou sur le territoire des civils-

    c’est la pression ,sans appuies qui favorisent les explosions et le P du sigycop y est pour quelques choses- mais celui des deux parties ,pas juste celui de la victime-j’autorise le HM ,legal ou non ,mais si les explosions existent ,l’etat doit immediatement en chercher les « causes »-et prendre ses responsabilités-

  103. Bonsoir , je viens d’avoir ce blog par un collègue, je n’ai pas encore tout lu, je voulais juste m’inscrire, pour ma part j’ai été victime d’une bavure de l igs, j’étais dans la police, je suis tombé malade pour cette injustice et j’ai été réformé sans être passé devant un conseil ni un expert, je suis sur fb si vous voulez plus de détails, merci de me lire à bientôt
    https://www.facebook.com/groups/302216556650/

  104. Voici un reprtage de France Info relatif à une affaire très banale de harcelement en gendarmerie.

    Ce lien vous permet d’écouter l’interview de l’épouse du Gendarme.

    http://www.franceinfo.fr/france-justice-police-2009-02-05-un-gendarme-poursuit-son-superieur-pour-harcelement-moral-248361-9-11.html

  105. Et voici la vidéo de cette affaire:

    http://www.france3.fr/STATIC/video/index-fr.php?titre=Privas : 2 gendarmes face à face – 04/11/10&url=mms://a988.v101995.c10199.e.vm.akamaistream.net/7/988/10199/3f97c7e6/ftvigrp.download.akamai.com/10199/sgv/diff/videotheque/regions/raa/videothequeinfo/D7D3B_gendarmesprivas.wmv&section=regions_raa&rubrique=video

  106. Le harcèlement moral est très dur à prouver, car la grande muette devient encore plus muette, et c’est souvent un combat entre pot de fer et pot de terre.
    J’ai un ami et ancien camarade qui est en dépression depuis 2008. Je suis le seul ici à être persuadé qu’il a été et qu’il est victime d’harcèlement moral……Je suis le seul à qui il s’est confié……..Aujourd’hui, quoiqu’il fasse, il n’arrive pas à reprendre du service. Pourtant tout va bien pour lui psychologiquement…Il est jeune papa, s’est marié….Il semble marqué de fer rouge……Le pire, c’est qu’il a dit au CB, à l’origine du harcèlement, de ne pas me faire la même chose…..C’est ce qu’il m’arrive aujourd’hui. J’en suis également victime. L’auteur, lui, monte en grade, sans que personne n’y prête attention. Pour lui, la mobilité n’existe pas. Elle existe pour les gendarmes qui ne le supportent plus, ou qui tombent en dépression à cause de lui.
    Au dernières nouvelles, je suis un mauvais gendarme, je n’ai fait que tant de PV. Mes camarades n’ont pas confiance en moi…….Dur à entendre dans un bureau avec un CB présent et un CCB….Je demande les noms de ceux qui n’ont pas confiance, et on me répond que c’est de manière générale…..(NB: après enquête, c’est sans aucun fondement…Moralité: Ca vient du CB, nul doute)
    En « Off » avec le CCB, j’évoque le harcèlement moral…..Réponse du CCB: « Vous exagérez! »
    J’ai tout arrêté: OPJ, CFMG,Instructeur… Et je dis merci à mon CB de me miner le moral, et de me mettre une pression inutile. Personne ne veut travailler avec lui sur toute la COB, il est lunatique, conduit dangereusement en intervention, et souvent s’énerve pour un rien……Il a sans doute besoin d’un psy, mais ce sont ses gendarmes qui finissent par en voir un….
    Mais que faire?Il trouvera toujours un argument en votre défaveur, ou l’inventera…..Démissionner? Partir, quand on a déjà fait construire? Encore 2 ans et demi à tenir pour avoir une retraite à jouissance immédiate…..Et je suis limite en dépression, avec une épée de Damocles au dessus de ma tête……Boule au ventre en allant au travail, stress continu….Vie de famille dégradée à cause d’un seul homme.
    Heureusement, il y a ce blog pour en parler. Ca fait énormément de bien, comme si je parlais à un psy. Pourtant je suis normal…….Le harcèlement se normalise, malheureusement, et on n’y peut rien. Lio

    • A Lio,
      Vous n’êtes pas seul ….. triste constat cette institution !
      Ceux qui font du mal gracieusement seront toujours récompensés. J’ai décidé de leur faire du mal aussi ! On verra qui sera le pot de terre et le pot de fer !
      J’ai appris ce jour qu’il existait une cellule harcèlement !!! Quel beau et grand expression – mais a-t-elle bien sa place et bonne signification en gendarmerie ??? Qui gère des ex-harcelés ou des harceleurs professionnels ??

      • votre post est plus une invite à douter du collectif pouvant aider lio plutôt qu’ être l’auteur d’un post pour remonter le moral de celui qui souffre – lio adressez vous directement à la cellule harcèlement, afin de connaître les personnes susceptibles de vous aider dans votre démarche ou tout simplement prenez contact avec Wagram – folies votre post est tendancieux, car d’une part vous ne semblez pas être gendarme d’où « triste constat cette institution » et d’autre part vous semblez découvrir ce collectif en doutant de sa bonne signification – deviendriez vous , si vous ne l’êtes déjà, le ver dans le fruit ? !!!!!!!!

  107. Excellent post. I was checking continuously this blog and
    I’m impressed! Very useful information specifically the last part🙂 I care for such information much. I was seeking this particular information for a long time. Thank you and good luck.

  108. Bonsoir,
    Je suis une femme de gendarme, veuve depuis que mon mari s’est suicidé en juillet 2012. Deux ans et demi que je me sens seule au monde, deux ans et demi que ma vie s’est écroulée et depuis tout ce temps la culpabilité de ne pas avoir mesuré la profonde dépression dans laquelle était tombé mon mari.Le burn-out, comme on dit, était pourtant évident! Mais lui-même ne voulait pas l’admettre… et pas question d’en parler, ni de consulter un médecin.
    Aujourd’hui, je ne parviens pas à reconstruire une vie sentimentale, tout me rappelle à lui: la moindre voiture de gendarmerie croisée me donne des frissons. J’ai commencé ma vie d’adulte au milieu de cette institution et je m’y sentais bien, nous y avions des amis… aujourd’hui je n’ai plus personne et je me prépare à fêter un nouvel an de plus seule avec mes enfants, sans lui.
    Je ne sais pas ce que je suis venue chercher sur ce site, peut-être qu’une autre veuve de gendarme se reconnaîtra, car je ne suis malheureusement pas la seule dans ce cas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.